Fermer

Dans le Jura

Saison 2017-2018

Les conférences à Porrentruy

Collège Thurmann*
Sous Bellevue 15
2900 Porrentruy​

ou

​Collège Stockmar**
Rue Auguste-Cuenin 11
2900 Porrentruy

Mercredi, de 14h00 à 15h45

Les noms des collèges sont abrégés dans le programme comme suit :
*       
Thurmann
**      Stockmar

Programme 2017-2018

Programme complet en version pdf

Porrentruy

Mercredi 25 octobre 2017, de 14h00 à 15h45, Thurmann

Patrick Crispini, chef d’orchestre, compositeur et pédagogue

CASANOVA, LIBERTIN DES LUMIÈRES

Avec le vénitien Giacomo Casanova (1725-1798), rien n'est simple : les cartes du jeu se redistribuent sans cesse. On invoque l'aventurier, mais c'est l'alchimiste qui apparaît. On rougit des exploits romanesques du fornicateur, mais c'est le séducteur raffiné qui reprend la main. Violoniste, joueur professionnel, escroc, financier, bibliothécaire, libre-penseur, occultiste, ce diable d'homme n'a pas fini de nous surprendre ! Libertin cultivé, adepte du plaisir et des plaisirs, inventeur de la loterie et du profit par les jeux, il n'en fut pas moins philosophe et philanthrope, achevant une existence itinérante dans un oubli et une solitude absolus. Sa vie n'est que paradoxes, fantasmagories, hyperboles sensuelles. Le catalogue de ses exploits amoureux - qu'un style brillant dans ses « Mémoires » ne cessera d'embellir et de célébrer - nous tend un miroir précieux sur les mœurs d'une société aristocratique enivrée par le progrès des sciences et des commodités, dans un XVIIIe siècle où les Lumières annoncent déjà les terreurs de la Révolution à venir. Pour comprendre le génie casanovien, il faut savoir décrypter les illusions de miroirs, les tourbillons de corps gourmands, les assauts de beaux esprits, au milieu desquels Casanova fut à la fois maître à danser, marionnettiste, illusionniste, moraliste. Un voyage passionnant dans le labyrinthe d'un séducteur aventurier...


 

Porrentruy

Mercredi 8 novembre 2017, de 14h00 à 15h45, Stockmar

Jacques-Henri Penseyres, ancien chargé de cours à l’Université de Berne, ancien vétérinaire cantonal du canton de Vaud

ALEXANDRE YERSIN, LA PESTE ET L’INDOCHINE : RÉCIT D’UNE VIE AVENTUREUSE

En 1890 Alexandre Yersin (1863-1943), médecin d’origine suisse naturalisé français, est un chercheur confirmé de l’Institut Pasteur de Paris, et une brillante carrière lui est promise. Mais l’attrait du grand large et son besoin intarissable de liberté et d’indépendance lui font quitter la France pour l’Indochine. Il n’a alors que 27 ans. Yersin passera le reste de sa vie en Extrême-Orient. Yersin sera tour à tour médecin, navigateur, explorateur, cartographe, ethnologue, microbiologiste, éleveur, agronome, puis botaniste, météorologue, astronome, spécialiste de T.S.F., et ce n’est pas tout ! Il consacrera sa vie à la santé des hommes et des animaux. Il est aujourd’hui citoyen d’honneur du Vietnam. Quelle leçon de vie !


 

Porrentruy

Mercredi 22 novembre 2017, de 14h00 à 15h45, Thurmann

Cecilia Griener Hurley, chargée d’enseignement à l’Université de Neuchâtel

LA LECTURE PUBLIQUE AU 18E SIÈCLE : L’EXEMPLE DE LA BIBLIOTHÈQUE DES PASTEURS

Fondée aux alentours de 1538, la Bibliothèque des Pasteurs accrut ses collections au cours des siècles. L’histoire de sa fondation reste dans l’ombre, mais la bibliothèque offre aux historiens une riche mine d’informations sur l’histoire des sciences, sur celle de la lecture, et sur la sociabilité scientifique. Sa destinée, durant la première moitié du XVIIIe siècle, est relativement bien connue grâce à quelques travaux récents et nous permet de comprendre comment elle se plaçait au service non seulement de l’Eglise neuchâteloise, mais aussi de tout le public neuchâtelois. L’histoire de cette institution, dûment contextualisée à l’aide d’exemples nationaux et internationaux, permettra de mieux saisir la nature d’un centre important de connaissance sur la théologie, sur les autres savoirs, mais aussi sur une collection qui s’orienta très tôt vers les besoins d’une communauté urbaine.


 

Porrentruy

Mercredi 6 décembre 2017, de 14h00 à 15h45, Stockmar

Pierre Thomann, professeur honoraire de l’Université de Neuchâtel

UNE BRÈVE HISTOIRE DE LA MESURE DU TEMPS  

Le temps a toujours fasciné l’homme. Depuis des millénaires, la mesure de ce temps insaisissable a constitué un défi pour l’ingéniosité humaine. De la clepsydre à l’horloge atomique, des progrès immenses ont été réalisés. Quelques étapes majeures de la conquête de la mesure précise du temps seront évoquées. Parmi les progrès récents, une attention particulière sera portée à ceux qui ont eu le plus d’impact sur la société et sur notre vie quotidienne et qui ont révolutionné des domaines comme la navigation, les télécommunications et l’astronomie.

On pourrait croire que la maîtrise acquise à ce jour dans la mesure du temps est suffisante et que le problème est « résolu ». Or les progrès dans ce domaine n’ont jamais été aussi rapides que maintenant. Que peut-on en attendre ?


 

Neuchâtel

Mardi 19 décembre 2017, à 14h15, Aula des Jeunes-Rives

FÊTE DE NOËL, ouverte aux membres de toutes les antennes

La fête de Noël permet à tous nos membres de passer un moment agréable et convivial, à savourer les petits plaisirs et souvenirs de l’existence. Nous vous réservons une formule pleine de poésie, de musique et de douceur(s). Un rendez-vous qui marie culture, intelligence et chaleur humaine.


 

Porrentruy

Mercredi 20 décembre 2017, de 14h00 à 15h45, Thurmann

Klaus Zuberbühler, professeur à l’Université de Neuchâtel

ESPRITS SANS PAROLES

Les primates, non humains notoirement, ne parlent pas et ainsi sont incapables d’acquérir la parole, même avec des efforts de formation considérables. Bien que les primates aient peu de contrôle sur leurs articulateurs, notre recherche a montré qu’ils sont capables de coder des séquences. Iils sont également capables d’extraire du sens en déduisant le contexte associé à un signal ainsi que par la connaissance du signaleur et de son intention. Ils sont conscients de leur audience et ils comprennent l’impact de leurs signaux. J’interprète ces résultats comme une évidence que la langage humain a évolué sur un substrat de capacités phylogénétiquement plus anciennes, émergées dans la lignée des primates avant l’avènement de l’homme moderne.


 

Porrentruy

Mercredi 10 janvier 2018, de 14h00 à 15h45, Thurmann

Thierry Malvésy, conservateur en Sciences de la Terre au Muséum d'histoire naturelle de Neuchâtel

CHARLES DARWIN, LE NEWTON DU BRIN D’HERBE.

Les trois grandes humiliations à la mégalomanie de l’humanité et à son narcissisme sont les suivantes :
-en 1543, Nicolas COPERNIC montre que la terre n’est pas au centre de l’univers mais qu’elle tourne autour du soleil ; 
-en 1859, Charles DARWIN établit la descendance humaine du règne animal et l’indestructibilité de sa nature animale ;
-enfin, en 1917, Sigmund FREUD démontre « au Moi, qu’il n’est même pas maître dans sa propre maison » et « qu’il doit se contenter de renseignements rares et fragmentaires sur ce qui se passe, en dehors de sa conscience, dans sa vie psychique ».

Cette conférence vous racontera la vie de Charles Darwin et la genèse de son œuvre majeure, De l’origine des espèces, qui marque le début de la grande aventure de la théorie de l’évolution biologique.


 

Porrentruy

Mercredi 24 janvier 2018, de 14h00 à 15h45, Thurmann

Fabien Langenegger, archéologue, responsable du Laboratoire de dendrochronologie de Neuchâtel (Laténium)

LA MÉMOIRE DES ARBRES ÉCLAIRE NOTRE VISION DU PASSÉ

La dendrochronologie est l’étude du temps par les arbres. C’est une méthode de datation absolue, utile pour l’étude de thématiques très diverses liées à l’homme et à son environnement. Découverte à la fin du XIXe siècle, cette science est basée sur l’analyse des cernes de croissance des arbres, en s’attachant essentiellement à la mesure de leur largeur, à leur description et à leur ordonnancement dans le temps. Basé dans les locaux du Laténium, Musée cantonal d'archéologie, le Laboratoire de dendrochronologie de Neuchâtel a été fondé en 1973.  Dès l’origine, ses recherches se sont concentrées tant sur la datation et la compréhension des vestiges en bois issus des villages lacustres préhistoriques que sur l'archéologie du bâti.


 

Porrentruy

Mercredi 7 février 2018, de 14h00 à 15h45, Stockmar

Rossella Baldi, doctorante à l’Université de Neuchâtel

LES ROLAND : DU DRAME AMOUREUX A LA TRAGÉDIE POLITIQUE

Le 8 novembre 1793 meurt guillotinée Manon Roland, plus connue sous le nom de Madame Roland. Sa mort tragique et sa figure n’ont cessé depuis de fasciner historiens et écrivains qui l’ont considérée comme l’égérie du cercle des Girondins, à la fois Jeanne d’Arc luttant pour les humbles et incarnation de la mère bourgeoise. Dès lors, le succès de Madame Roland a relégué dans l’ombre son mari, l’inspecteur des manufactures et ministre de l’intérieur girondin Jean-Marie Roland de la Platière. Mais qui était-il donc ? Quelle est l’histoire de cet homme, qui fut de son vivant un des plus grands techniciens du royaume français ? Et quelle est l’histoire de ce couple célèbre, très souvent racontée à travers les yeux de Madame Roland et non pas ceux de son mari ? 


 

Porrentruy

Mercredi 21 février 2018, de 14h00 à 15h45, Thurmann

René Spalinger, chef d’orchestre et conférencier

LA MESSE EN UT MINEUR KV 427, DE MOZART OU « DE LA TERRE AU CIEL »

Cette œuvre célébrissime, est unique dans la production de Mozart : elle n’a pas l’esprit des « Missa brevis » de Salzbourg, elle n’est pas une commande et, sous bien d’autres aspects, elle demeure une énigme.

La récente découverte par Mozart du contrepoint de J.S. Bach et de G.F. Haendel, lui donne son caractère grandiose et solennel.

Ainsi dans le domaine de la musique « dite religieuse », la Messe en ut mineur symbolise, avec le Requiem, la formidable expression d’un credo puissant et universel.


 

Porrentruy

Mercredi 7 mars 2018, de 14h00 à 15h45, Stockmar

Grégoire Oguey, archiviste à l’état de Neuchâtel et historien

DES RUINES D’AVENCHES AU MONASTÈRE DE CERLIER : LES PREMIERS ARCHÉOLOGUES « ROMANDS » À LA RENAISSANCE

Dès la fin du XVe siècle, des ecclésiastiques et des érudits se sont intéressés aux vestiges matériels en Suisse romande. On les voit ainsi s’émerveillant devant les ruines d’Avenches, fouillant le sol d’un monastère ou relevant des inscriptions anciennes. Grâce à leurs découvertes, qui élargissent le champ des sources à disposition, ils réécrivent l’histoire de leur région. Nous verrons que l’intérêt « archéologique » de ces hommes pour le passé ne tombe pas de nulle part, mais qu’il est la conséquence directe de la diffusion d’une nouvelle culture humaniste, d’inspiration essentiellement italienne.


 

Porrentruy

Mercredi 21 mars 2018, de 14h00 à 15h45, Stockmar

Raphaël Krajka, pianiste et théoricien

LES POÈTES DE LA CHANSON FRANÇAISE

Tout le monde connaît (ou croit connaître) la chanson française, mais lorsqu’il s’agit d’en donner une définition, d’en retracer l’histoire, ou ne serait-ce que d’en définir l’origine, les réponses se font rares. C’est qu’en réalité, les styles et les genres musicaux ont des frontières poreuses et les domaines sont plus ou moins étendus suivant les définitions retenues. Nous concentrerons ici nos efforts sur la chanson française du XXe et XXIe siècle, regarderons l’héritage et l’influence des poètes du XIXe siècle (comme Verlaine et Rimbaud), analyserons et écouterons des extraits de chansons écrites par des auteurs tels que Barbara, Aznavour, Ferré, Gainsbourg ou encore Grand Corps Malade.


 

Neuchâtel

Vendredi 23 mars 2018, de 14h00 à 16h00, Aula des Jeunes-Rives

DICTÉE TOUS ÂGES, ouverte à chacun(e) !

Dans le cadre de la Semaine de la langue française et de la francophonie

Cet événement, qui attire chaque année plus d’une centaine de participants, entend bien en 2018 encore intéresser non seulement les retraités, mais aussi les lycéens, les enseignants et le public en général. Des prix seront décernés.

Bienvenue à toutes et à tous !