Fermer

À Neuchâtel

Les conférences à Neuchâtel

Aula des Jeunes Rives (abrégé JR)

Les mardis après-midi de 14h15 à 16h00 

* * *

Aula du 1er Mars (abrégé PM)

Les vendredis après-midi de 14h15 à 16h00 

Saison 2017-2018

Programme 2017-2018

Programme complet en version pdf

Neuchâtel

Mardi 24 octobre 2017, de 14h15 à 16h00, JR

Yann Vitasse, chargé de recherche à l’Université de Neuchâtel

EN TOUTES SAISONS LE PAYSAGE ET LES ÉCOSYSTÈMES MANIFESTENT LES EFFETS DU CHANGEMENT CLIMATIQUE

Depuis la fin du 19e siècle et de manière accentuée depuis les années 1970, une nette augmentation des températures est mesurée partout dans le monde. En quelques décennies, le réchauffement a déjà fortement modifié les écosystèmes et les paysages, et ce en toutes saisons. Par exemple, on se souvient d’une saison hivernale plus rude, d’un démarrage de la végétation moins précoce au printemps et de canicules estivales moins fréquentes. Les changements vont s’amplifier dans les décennies à venir, il est donc indispensable de les prévoir pour pouvoir s’y adapter.

Cette présentation s’attache à montrer ce qui a déjà changé sous l’influence du réchauffement climatique, et ce qui va continuer de changer, saison par saison, en mettant l’accent sur les implications au niveau de la végétation. 


 

Neuchâtel

Vendredi 27 octobre 2017, de 14h15 à 16h00, PM

Claude Bourqui, professeur à l’Université de Fribourg

MOLIÈRE : L’AFFAIRE TARTUFFE

Mai 1664. Lors d’une fête de cour, Molière propose à Louis XIV une comédie satirique tournant en ridicule la pratique religieuse. Le roi s’oppose à ce que ce spectacle profanateur soit offert à un public plus large. Molière ne baisse pas les bras et développe une stratégie complexe pour parvenir à jouer sa pièce. Il finira par obtenir gain de cause cinq ans plus tard, après une série de rebondissements.

Un épisode célèbre de l’histoire littéraire du XVIIe siècle, relaté et mis en perspective à partir des éléments que révèlent les recherches les plus récentes.


 

Neuchâtel

Mardi 31 octobre 2017, de 14h15 à 16h00, JR

Robert Kopp, professeur émérite de l’Université de Bâle

CAMUS L'ALGÉRIEN : DU PC A L'IMPOSSIBLE TRÊVE CIVILE

L'écrivain algérien Kamel Daoud vient de proposer que les cendres de Camus soient transférées de Lourmarin à Alger. Etrange retournement de la situation, Camus, à la fin de sa vie, ayant été considéré comme un traître à la cause de l'indépendance parce qu'il n'acceptait pas de payer celle-ci au prix de l'exil forcé de tous les Français. Il n'a pourtant pas cessé de lutter pour une Algérie libre, dans les années 30 au sein du Parti communiste (avant d'en être exclu), pendant la Deuxième Guerre comme Résistant et enfin dans les années 50 en plaidant pour une Trêve civile, c'est-à-dire une entente (impossible) entre Français et Algériens pour renoncer à la violence aveugle à l'égard des femmes, des enfants et des vieillards. La publication de nouveaux documents et de nouvelles Correspondances nous font mieux apprécier l'humanisme de Camus.


 

Neuchâtel

Vendredi 3 novembre 2017, de 14h15 à 16h00, PM,

Jean-Paul Fournier, audiologiste, chargé d’enseignement à l’Université de Lyon 2

LES ACOUPHÈNES

Ça siffle, ça bouillonne, ça chuinte, ce sont les acouphènes, des bruits qui ne sont entendus que par nous et qui peuvent affecter notre vie. Les acouphènes sont des bruits que l’on entend dans une oreille (ou les deux) ou dans la tête sans qu'ils aient été émis par une source extérieure. Ces symptômes sont souvent liés à des traumatismes sonores ou au vieillissement de l’oreille. Ou trouvent-ils leur origine ? Comment surviennent les acouphènes ? Quelles sont les conséquences de ces affections et des solutions existent-elles pour s’en débarrasser ou du moins les apaiser ? Plus de 10% de la population rencontrent ces problèmes. Nous allons tenter de répondre à ces questions et faire le point sur la recherche médicale dans ce domaine.


 

Neuchâtel

Mardi 7 novembre 2017, de 14h15 à 16h00, JR

Régine Bonnefoit, professeure à l’Université de Neuchâtel

QUAND LES OBJETS D’ART PRENNENT VIE : ANIMATION D’ŒUVRES D’ART À L’ÈRE NUMÉRIQUE

Depuis le mythe antique de Pygmalion, le rêve de rendre « vivant » un objet statique ne cesse de hanter les artistes. A l’ère numérique, des vidéastes et réalisateurs animent des œuvres d’art. En 1983, Lesley Keen a produit le film Taking a line for a walk qui fait danser les lignes des dessins de Paul Klee au rythme de la musique de Lyell Cresswell. Après avoir mis en mouvement La Cène de Léonard de Vinci dans sa projection The Last Supper (2008), le cinéaste britannique Peter Greenaway a fait défiler sur les quatre murs d’une salle du Pavillon italien de la Biennale de Venise de 2015 les œuvres les plus célèbres de l’histoire de l’art italien. Cette conférence propose de questionner les raisons, les méthodes et les limites du désir d’animer des œuvres d’art qui sont par définition statiques.


 

Neuchâtel

Vendredi 10 novembre 2017, de 14h15 à 16h00, PM

Jacques-Henri Penseyres, ancien chargé de cours à l’Université de Berne, ancien vétérinaire cantonal du canton de Vaud

ALEXANDRE YERSIN, LA PESTE ET L’INDOCHINE : RÉCIT D’UNE VIE AVENTUREUSE

En 1890 Alexandre Yersin (1863-1943), médecin d’origine suisse naturalisé français, est un chercheur confirmé de l’Institut Pasteur de Paris, et une brillante carrière lui est promise. Mais l’attrait du grand large et son besoin intarissable de liberté et d’indépendance lui font quitter la France pour l’Indochine. Il n’a alors que 27 ans. Yersin passera le reste de sa vie en Extrême-Orient. Yersin sera tour à tour médecin, navigateur, explorateur, cartographe, ethnologue, microbiologiste, éleveur, agronome, puis botaniste, météorologue, astronome, spécialiste de T.S.F., et ce n’est pas tout ! Il consacrera sa vie à la santé des hommes et des animaux. Il est aujourd’hui citoyen d’honneur du Vietnam. Quelle leçon de vie !


 

Neuchâtel

Mardi 14 novembre 2017, de 14h15 à 16h00, JR

Valérie Défago Gaudin, professeure à l’Université de Neuchâtel

QUAND LES ÉOLIENNES SERONT SILENCIEUSES

Nous sommes en période de transition énergétique. La sortie du nucléaire est pour demain et il faut trouver d’autres sources d’approvisionnement en énergie, solaire, éolienne ou hydraulique. La construction des installations de production d’énergie a des impacts sur le territoire et se heurte à des intérêts publics opposés : environnement, nature, patrimoine, paysage ou faune. L’arbitrage se fait essentiellement au cas par cas, lors de l’adoption des plans, de l’octroi des autorisations de bâtir ou d’un contrôle par le juge. Mais il tend à se faire aussi préalablement dans la loi, comme dans le premier paquet de mesures de la Stratégie énergétique 2050. Ce cadre législatif accélérera-t-il la transition énergétique ou faudra-t-il attendre que les éoliennes deviennent silencieuses ?


 

Neuchâtel

Vendredi 17 novembre 2017, de 14h15 à 16h00, PM

Jean-Claude Martin, ingénieur physicien, ancien professeur à la HES-SO (Fribourg)

LA PHOTO DIGITALE, COMMENT ÇA MARCHE.

Prendre une photo, c'est facile. Mais comment la transférer, l'améliorer ou la modifier sur n'importe quel ordinateur ?
•Différences entre une photo matricielle et une image vectorielle.
•Concepts utilisés par les programmes de traitement d'images : pixel, calques et canaux, transparence.
•Modèles des couleurs et de la transparence pour l'écran et l'impression sur papier.
•Capteurs d'images électroniques et avantages par rapport aux films argentiques.
•Taille et format des fichiers d'une photo et leur compression.
•Automatismes et réglages possibles de vos appareils, l'histogramme.


 

Neuchâtel

Mardi 21 novembre 2017, de 14h15 à 16h00, JR

Jean Kaempfer, professeur honoraire de l’Université de Lausanne

LE ROMAN POLICIER, UN MAUVAIS GENRE ?

Depuis ses origines au XIXe siècle, puis sous les nombreuses formes qu'il a connues jusqu'à aujourd'hui - roman à énigme, roman noir, thriller, etc. - le roman policier tient en haleine ses lecteurs. Avec leurs criminels sans scrupules, leurs assassins psychopathes, leurs policiers véreux ou leurs détectives désabusés, ces romans non seulement nous passionnent, mais nous aident à réfléchir au monde tel qu'il (ne) va (pas). En effet, les romans policiers fonctionnent comme des sismographes très sensibles : ils nous donnent à voir les visages variés du Mal, tant psychologique que social ou politique. Ce faisant, ils contribuent - pour les meilleurs d'entre eux - à aiguiser puissamment notre esprit critique.


 

Neuchâtel

Vendredi 24 novembre 2017, de 14h15 à 16h00, PM

Loris Petris, professeur à l’Université de Neuchâtel

LES LANGUES DANS LA LITTÉRATURE FRANÇAISE DE LA RENAISSANCE : TRANSFERTS, TENSIONS ET EXPÉRIMENTATIONS.

Le rapport aux choses passe toujours par une relation à la langue, et la littérature en est, à toute époque, le lieu d’observation privilégié puisque distancié, à la fois réaliste et purement fictif. Cela est particulièrement le cas à la Renaissance, période dynamique et troublée. De Boccace à Shakespeare, la littérature met en scène les langues, qui deviennent un lieu d’échange mais aussi de débat et de jeux, dans une liberté qui n’aura plus cours après Descartes et Vaugelas. De la redécouverte des langues anciennes par les philologues aux langues imaginaires de Rabelais en passant par les langues étrangères du Nouveau Monde, la parole devient un lieu d’approfondissement mais aussi de questionnement de la relation à autrui et à soi.


 

Neuchâtel

Mardi 28 novembre 2017, de 14h15 à 16h00, JR

Gilles Landini, pianiste et professeur au Conservatoire de musique neuchâtelois

BARTOK, LE CHANT DE LA TERRE, OU PARCOURS D'UN HUMANISTE

Le parcours de vie du compositeur hongrois Béla Bartók, de la Transylvanie où il naquit en 1881 à New York où il mourut en 1945, s'est doublé d'un parcours artistique qui l'emmena bien plus loin encore. De la découverte de la musique folklorique puis la mise en valeur et la conservation de la musique ethnique de son pays, jusqu'à l'ouverture et la recherche extra-européenne, c'est l'itinéraire d'un passionné de l'humain, d'un homme qui croyait en l'identité des peuples et détestait le nationalisme et le racisme, qui tenait aux traditions et fut un des grands génies innovateurs de la musique qui va nous être conté.


 

Neuchâtel

Vendredi 1er décembre 2017, de 14h15 à 16h00, PM

Vincent Adatte, co-directeur de La Lanterne Magique et de Passion Cinéma, critique de cinéma

UN FUSILIER, UNE SALAMANDRE ET UNE COURGETTE : A LA RENCONTRE DU CINÉMA SUISSE

Quand il s’agit de cinéma suisse, il s’en trouve toujours quelques-uns pour paraphraser le fameux mot d’esprit de l’artiste Ben et affirmer que le cinéma suisse n’existe pas. Bien sûr, il n’en est rien, mais la provocation a ceci d’utile qu’elle fait réfléchir.

Multiple, critique, poétique, conservateur, avant-gardiste, polémique, populaire, sous-estimé, célébré, le cinéma suisse a une histoire qui vaut la peine d’être mille fois racontée ! Emaillée de nombreux extraits de films d’hier et d’aujourd’hui, sa restitution ne manquera pas de surprendre, avec une ère muette méconnue, un cinéma d’état voué à la défense spirituelle du pays, une Nouvelle Vague frondeuse, une veine documentaire admirée bien au-delà des frontières, une courgette césarisée, et tant de choses encore.

Le cinéma suisse existe bel et bien et nous allons même le rencontrer.


 

Neuchâtel

Mardi 5 décembre 2017, de 14h15 à 16h00, JR

Klaus Zuberbühler, professeur à l’Université de Neuchâtel

ESPRITS SANS PAROLES

Les primates, non humains notoirement, ne parlent pas et ainsi sont incapables d’acquérir la parole, même avec des efforts de formation considérables. Bien que les primates aient peu de contrôle sur leurs articulateurs, notre recherche a montré qu’ils sont capables de coder des séquences. Ils sont également capables d’extraire du sens en déduisant le contexte associé à un signal ainsi que par la connaissance du signaleur et de son intention. Ils sont conscients de leur audience et ils comprennent l’impact de leurs signaux. J’interprète ces résultats comme une évidence que la langage humain a évolué sur un substrat de capacités phylogénétiquement plus anciennes, émergées dans la lignée des primates avant l’avènement de l’homme moderne.


 

Neuchâtel

Vendredi 8 décembre 2017, de 14h15 à 16h00, PM

Raffaele Poli, collaborateur scientifique à l’Université de Neuchâtel, Centre international d’études du sport

L’OBSERVATOIRE DU FOOTBALL : LA SCIENCE EN JEU

Le football professionnel s’est progressivement transformé en un secteur économique générant plusieurs milliards chaque année. La mission du groupe de recherche Observatoire du football du Centre International d’Etude du Sport est de repousser les frontières de la connaissance au service du développement durable du football dans le monde. Cette présentation détaillera par différents exemples la manière d’y parvenir, que ce soit au niveau de l’étude de ce marché du travail particulier, de l’évaluation de la valeur des joueurs ou de l’analyse technique de leurs performances.


 

Neuchâtel

Mardi 12 décembre 2017, de 14h15 à 16h00, JR

Jérôme Dubosson, collaborateur scientifique à l’Université de Neuchâtel

ESTHÉTIQUE ET SYMBOLIQUE DU BÉTAIL EN AFRIQUE : DE LA PRÉHISTOIRE A NOS JOURS

Lors de cette conférence, nous examinerons des pratiques pastorales africaines singulières, leurs fonctions et significations, ainsi que leurs éventuelles origines. Ces pratiques témoignent de relations homme-animal d’une rare intensité. Elles peuvent être révélées par l’observation minutieuse des milliers de bovins figurés dans les arts rupestres africains ou par l’étude des vestiges archéologiques relatifs au domaine rituel et funéraire. En mettant en relation les données archéologiques et ethnographiques, nous verrons que ces pratiques semblent liées à une conception spécifique du bovin, de son esthétique et de son importance symbolique, et qu’il existe une chaîne de diffusion assez largement étendue dans le temps et l’espace pour parler de traditions pastorales millénaires en Afrique.


 

Neuchâtel

Vendredi 15 décembre 2017, de 14h15 à 16h00, PM

Daniel Elmiger, maître d’enseignement et de recherche à l’Université de Genève

Y A-T-IL UNE « GUERRE DES LANGUES » EN SUISSE? LA POLITIQUE DES LANGUES EN SUISSE ET L’ENSEIGNEMENT DES LANGUES A L’ÉCOLE OBLIGATOIRE

L’enseignement des langues fait débat depuis de nombreuses années : à partir de quel âge faut-il les enseigner ? Combien de langues les élèves doivent-ils apprendre à l’école primaire ? Et faut-il commencer avec une langue nationale ou l’anglais ? Ces questions restent controversées malgré différentes tentatives d’harmoniser l’enseignement des langues en Suisse.
On a souvent utilisé l’expression « guerre des langues », à propos de ces discussions. Mais si conflit il y a, qui se bat contre qui : la Suisse romande contre la Suisse alémanique, les langues nationales contre l’anglais – ou les cantons contre la Confédération ? 
Les évolutions récentes de la politique des langues seront présentées et discutées afin de mieux comprendre les enjeux de l’enseignement des langues en Suisse.


 

Neuchâtel

Mardi 19 décembre 2017, à 14h15, JR

FÊTE DE NOËL, ouverte aux membres de toutes les antennes

La fête de Noël permet à tous nos membres de passer un moment agréable et convivial, à savourer les petits plaisirs et souvenirs de l’existence. Nous vous réservons une formule pleine de poésie, de musique et de douceur(s). Un rendez-vous qui marie culture, intelligence et chaleur humaine.


 

Neuchâtel

Mardi 9 janvier 2018, de 14h15 à 16h00, JR

Panneau-ATTENTIONpetit.jpg ROCADE:

La conférence de M. Alain Corbellari sera donnée le vendredi 12 janvier 2018.

Elle sera remplacée par la conférence de:

Fabien Langenegger, archéologue, responsable du Laboratoire de dendrochronologie de Neuchâtel (Laténium)

LA MÉMOIRE DES ARBRES ÉCLAIRE NOTRE VISION DU PASSÉ

La dendrochronologie est l’étude du temps par les arbres. C’est une méthode de datation absolue, utile pour l’étude de thématiques très diverses liées à l’homme et à son environnement. Découverte à la fin du XIXe siècle, cette science est basée sur l’analyse des cernes de croissance des arbres, en s’attachant essentiellement à la mesure de leur largeur, à leur description et à leur ordonnancement dans le temps. Basé dans les locaux du Laténium, Musée cantonal d'archéologie, le Laboratoire de dendrochronologie de Neuchâtel a été fondé en 1973.  Dès l’origine, ses recherches se sont concentrées tant sur la datation et la compréhension des vestiges en bois issus des villages lacustres préhistoriques que sur l'archéologie du bâti.


 

Neuchâtel

Vendredi 12 janvier 2018, de 14h15 à 16h00, PM

Panneau-ATTENTIONpetit.jpg ROCADE:

La conférence de M. Fabien Langenegger sera donnée le mardi 9 janvier 2018.

Elle sera remplacée par la conférence de:

Alain Corbellari, professeur aux Universités de Lausanne et Neuchâtel

L’ANTIQUITÉ DANS LA BANDE DESSINÉE

Si le corpus des bandes dessinées mettant en scène l’Antiquité est moins foisonnant que celui qui utilise l’époque médiévale, il ne manque pas pour autant de richesse et de variété et pose des questions passionnantes sur les usages que l’on fait de notre passé lointain. Du sérieux et compassé Alix au désopilant Astérix, en passant par des séries moins connues mettant en scène la Grèce, l’Egypte, la Palestine, voire la Mésopotamie, ces albums entretiennent un rapport tantôt respectueux, tantôt parodique, mais jamais indifférent, à la documentation et à l’archéologie. En outre, l’Antiquité, et en particulièrement la période romaine, permet souvent de faire passer des contenus politiques liés à la question de l’autorité et du pouvoir : si on peut préférer au collaborationniste Alix le message d’insoumission d’Astérix, on peut aussi découvrir dans d’autres séries des réflexions nuancées sur les périls de la force, qui nous montrent bien que l’Antiquité peut aujourd’hui encore tendre un miroir à notre Modernité.


 

Neuchâtel

Mardi 16 janvier 2018, de 14h15 à 16h00, JR

Nathalie Pignard-Cheynel, professeure à l’Université de Neuchâtel

INFORMER ET S’INFORMER A L’ÈRE DU NUMÉRIQUE

Le numérique a profondément transformé les manières de s’informer, notamment des jeunes générations. L’explosion des smartphones, l’omniprésence des réseaux sociaux ou encore le poids du divertissement sont des marqueurs de cette nouvelle consommation de l’information. Des médias et formats pensés pour ce public apparaissent, tandis que les acteurs traditionnels revoient leur offre éditoriale et tentent d’innover. Mais qu’est-ce que ces mutations nous disent de l’évolution des médias et de l’information ? Que signifie s’informer seulement via son smartphone ou sur Facebook et Snapchat ? Les médias doivent-ils être prêts à tout pour séduire les plus jeunes ? Autant de questions que nous aborderons lors de cette conférence qui ne nécessite pas d’être soi-même un(e) hyperconnecté(e) !


 

Neuchâtel

Vendredi 19 janvier 2018, de 14h15 à 16h00, PM

Jean Claude Métraux, pédopsychiatre, chargé de cours à l’Université de Lausanne

POUR LES MIGRANTS DU SUD, LE TERME MÊME DE SANTÉ A-T-IL ENCORE UN SENS ?

Travaillant comme psychiatre depuis plus de vingt ans avec des personnes migrantes, requérants d’asile et réfugiés entre autres, j’ai eu le privilège d’en rencontrer beaucoup. Ces rencontres m’ont amené à interroger notre manière de concevoir la relation avec eux, d’imaginer d’autres manières de créer des liens. Ces rencontres ont aussi transformé ma manière de concevoir la santé. La « santé » en état de survie n’est pas la même que la « santé » en état de vie. Et, lorsque les naufragés en Méditerranée ne cessent de s’accumuler, nous devons même nous demander si la santé a encore un sens, et alors lequel. Finalement, penser la santé des migrants du Sud nous conduit à repenser notre manière de réfléchir notre propre santé. 


 

Neuchâtel

Mardi 23 janvier 2018, de 14h15 à 16h00, JR

Linda Lemarié, professeure à l’Université de Neuchâtel

LE MARKETING AU SERVICE DE L’ENVIRONNEMENT : UN PARADOXE QUI A DU SENS

Le monde fait face à une crise écologique majeure. Les catastrophes naturelles, pics de pollution, disparations d’espèces ou asséchement de cours d’eau font la une des actualités. Nombreuses sont les voix qui appellent aujourd’hui à lutter contre ce fléau environnemental qui semble avoir gangrené la quasi-totalité de la société moderne. 

Ces voix désignent bien souvent le marketing comme moteur principal de la détérioration environnementale. Si cette accusation est justifiée, elle pourrait cependant être inversée. Le marketing, utilisé à bon escient, pourrait également contribuer à la préservation de l’environnement. Cet exposé vise à démontrer comment cette idée est appliquée aujourd’hui et comment elle pourrait se développer dans le futur.


 

Neuchâtel

Vendredi 26 janvier 2018, de 14h15 à 16h00, PM

Anton Näf, professeur honoraire de l’Université de Neuchâtel

LA LÉGENDE DE TRISTAN ET ISEUT : LA FATALITÉ DE L’AMOUR

Une femme, deux hommes, l’époux et l’amant - voici la constellation du premier roman d’amour de la littérature européenne du XIIe siècle. Un triangle amoureux compliqué et une intrigue riche en péripéties et turbulences : les amants sont épiés, dénoncés, disculpés, pris en flagrant délit, condamnés, bannis, retrouvés, séparés…. Nous suivrons la trame du récit des versions françaises (Béroul, Thomas d’Angleterre) et allemandes (Eilhart, Gottfried de Strasbourg). Omnia vincit amor, l’amour triomphe de tout : Cette devise de Virgile pourrait servir de résumé à cette histoire d’origine celtique. L’amour passionnel entre Tristan et Iseut engendre le désordre, la cachotterie, le mensonge, la souffrance… mais surtout l’euphorie. Ce roman est une illustration du pouvoir absolu, voire destructif de l’amour qui s’avère être plus fort que les lois divines et humaines, l’exil et la mort.


 

Neuchâtel

Mardi 30 janvier 2018, de 14h15 à 16h00, JR

Daniel Marguerat, professeur honoraire de l’Université de Lausanne

IRONS-NOUS TOUS AU PARADIS ?

L’idée du Jugement dernier a terrorisé les croyants durant des siècles. Périr en enfer était la pire menace qui attendait l’humanité. Mais qui parle encore aujourd’hui du Jugement dernier ? On préfère entendre parler du Dieu-amour, reléguant l’idée du Jugement dans les terreurs médiévales dont nous serions délivrés… Et si nous faisions erreur ? Car le Dieu-Juge est présent d’un bout à l’autre de la Bible… Nous n’avons pas à reprendre aujourd’hui le terrorisme du Jugement qui angoissait autrefois la chrétienté. Mais peut-on redécouvrir, par-delà ses distorsions, l’attente du Jugement dernier comme une espérance libératrice ? Tel est le défi que se lance le théologien orateur de ce jour.


 

Neuchâtel

Vendredi 2 février 2018, de 14h15 à 16h00, PM

Cecilia Griener Hurley, chargée d’enseignement à l’Université de Neuchâtel

LA LECTURE PUBLIQUE AU XVIIIE SIÈCLE : L’EXEMPLE DE LA BIBLIOTHÈQUE DES PASTEURS

Fondée aux alentours de 1538, la Bibliothèque des Pasteurs accrut ses collections au cours des siècles. L’histoire de sa fondation reste dans l’ombre, mais la bibliothèque offre aux historiens une riche mine d’informations sur l’histoire des sciences, sur celle de la lecture, et sur la sociabilité scientifique. Sa destinée, durant la première moitié du XVIIIe siècle, est relativement bien connue grâce à quelques travaux récents et nous permet de comprendre comment elle se plaçait au service non seulement de l’Eglise neuchâteloise, mais aussi de tout le public neuchâtelois. L’histoire de cette institution, dûment contextualisée à l’aide d’exemples nationaux et internationaux, permettra de mieux saisir la nature d’un centre important de connaissance sur la théologie, sur les autres savoirs, mais aussi sur une collection qui s’orienta très tôt vers les besoins d’une communauté urbaine.


 

Neuchâtel

Mardi 6 février 2018, de 14h15 à 16h00, JR

Patrice Allanfranchini, professeur à la Haute Ecole Pédagogique BeJuNe

INSTITUTEURS, INSTITUTRICES A NEUCHÂTEL

A Neuchâtel, l’école est fille de la Réformation ! Toutefois depuis le XVIe siècle, cette institution a connu d’innombrables évolutions et transformations. Il est intéressant de se plonger dans son histoire et de voir comment, tant sous l’Ancien Régime qu’en République, elle s’est modifiée pour devenir ce qu’elle est aujourd’hui.

En s’appuyant sur des textes de lois, des règlements, des programmes mais aussi sur des comptes rendus de presse, cette conférence porte un regard critique sur l’évolution de l’enseignement primaire dans le canton de Neuchâtel. Elle en analyse les causes ; elle met en évidence des transformations sociales ; elle décortique les innovations. Entre l’école d’hier et celle d’aujourd’hui, comment se situer ? 


 

Neuchâtel

Vendredi 9 février 2018, de 14h15 à 16h00, PM

Pierre-Henri Béguin, ancien professeur au Lycée Denis-de-Rougemont à Neuchâtel

GEORGE SAND, UNE GRANDE FEMME NÉCESSAIRE…

Quand George Sand reçoit la visite d’Eugène Delacroix, elle perce aussitôt le toit de sa maison, installe une verrière, aménage un atelier – et la visite du grand peintre dure six mois… George Sand est tout entière résumée dans cette anecdote : inspiratrice de presque tous les grands artistes du XIXe siècle, elle ne met aucune limite à sa générosité. Flaubert, Dumas, Balzac, Liszt, Musset, Chopin l’ont côtoyée et admirée. Engagée pour la reconnaissance des Droits de la Femme, elle a été une des premières voix vraiment féminines dans le monde des Lettres. Romancière géniale, elle a laissé, avec Consuelo, un des plus remarquables romans romantiques. Victor Hugo l’affirmait : George Sand a été « une grande femme nécessaire ».


 

Neuchâtel

Mardi 13 février 2018, de 14h15 à 16h00, JR

Pierre Bühler, professeur émérite de l’Université de Zurich 

IL Y A 500 ANS, MARTIN LUTHER PUBLIAIT SES 95 THÈSES SUR LES INDULGENCES : QUELS ENJEUX, JADIS ET AUJOURD’HUI ?

Le 31 octobre 1517, Martin Luther publiait des 95 thèses contre les indulgences. Cet événement a déclenché tout le processus de la Réformation, dont nous fêtons cette année le 500e anniversaire. Pourquoi ce thème des indulgences a-t-il eu un tel impact ? Quels étaient les enjeux, à l’époque, de cette pratique de la vente des indulgences ? Et pourquoi l’affrontement est tel qu’il suscite une rupture dans la chrétienté d’alors ?

Et aujourd’hui ? A l’occasion de l’année sainte de la miséricorde (2015-2016), le pape François a promulgué une indulgence plénière que l’on pouvait obtenir dans les grandes églises jubilaires ?

Pourquoi aujourd’hui encore des indulgences ? Qu’est-ce qui a changé et qu’est-ce qui est resté ? Et quels sont les enjeux présents d’une telle pratique ?


 

Neuchâtel

Vendredi 16 février 2018, de 14h15 à 16h00, PM

Didier Patel, professeur émérite du Conservatoire de Bourg-en-Bresse

DIMITRI CHOSTAKOVITCH : UN MUSICIEN SOUS LA DICTATURE. 
2e PARTIE (1945-1971).

L’URSS sort de la guerre saignée à blanc ; les artistes comme le peuple rêvent d’un répit. Il n’en sera rien. Staline secondé par le fidèle Jdanov organise la remise au pas du monde artistique.

Avec d’autres, Chostakovitch est cloué au pilori, humilié, et condamné à une autocritique publique par un régime pour lequel il n’est désormais qu’un instrument de propagande voué à la plus grande docilité. Les œuvres qui vont suivre portent la marque de cette tragédie intérieure et du jeu complexe de ses relations avec le pouvoir. Contraint aux concessions, souvent incompris, il réussira pourtant à s’imposer comme un des grands musiciens du XXe siècle. Son œuvre poignante est un défi à la barbarie, elle porte les souffrances et les rêves d’un peuple martyrisé par l’Histoire ; elle est profondément russe et universelle.


 

Neuchâtel

Mardi 20 février 2018, de 14h15 à 16h00, JR

Pierre Thomann, professeur honoraire de l’Université de Neuchâtel

UNE BRÈVE HISTOIRE DE LA MESURE DU TEMPS

Le temps a toujours fasciné l’homme. Depuis des millénaires, la mesure de ce temps insaisissable a constitué un défi pour l’ingéniosité humaine. De la clepsydre à l’horloge atomique, des progrès immenses ont été réalisés. Quelques étapes majeures de la conquête de la mesure précise du temps seront évoquées. Parmi les progrès récents, une attention particulière sera portée à ceux qui ont eu le plus d’impact sur la société et sur notre vie quotidienne et qui ont révolutionné des domaines comme la navigation, les télécommunications et l’astronomie.

On pourrait croire que la maîtrise acquise à ce jour dans la mesure du temps est suffisante et que le problème est « résolu ». Or les progrès dans ce domaine n’ont jamais été aussi rapides que maintenant. Que peut-on en attendre ?


 

Neuchâtel

Vendredi 23 février 2018, de 14h15 à 16h00, PM

Yves Tillé, professeur à l’Université de Neuchâtel

LA STATISTIQUE AU CŒUR DE LA CRISE DE LA SCIENCE

La statistique est la science de la collecte des données, de leur traitement, de leur analyse, de leur interprétation.  Elle est donc utilisée dans la plupart des disciplines scientifiques. Le raisonnement scientifique est très souvent basé sur des arguments statistiques. Son utilisation renvoie donc aux fondements de la démarche scientifique. La méthodologie habituelle est basée sur la théorie des tests et l’inférence statistique. Son application est fréquemment entachée d’erreurs méthodologiques qui rendent les conclusions questionnables. Plusieurs polémiques récentes jettent le doute sur la validité des traitements statistiques, notamment sur la démarches des chercheurs qui ont tendance à occulter une partir de leur travail de recherche ou sur le biais de sélection des revues. Sans que ces pratiques soient nécessairement frauduleuses, elles contribuent à augmenter le nombre de fausses découvertes. En outre, l’ampleur des publications scientifiques (plus d’un million chaque année) et l’utilisation de données massives (big data) rendent l’utilisation de certaines méthodes particulièrement questionnables voire caduques. De nouvelles méthodes ont été proposées pour faire face à ces nouveaux défis. 


 

Neuchâtel

Mardi 27 février 2018, de 14h15 à 16h00, JR

Pierre Willimann, cadre bancaire retraité et fondateur de l’ONG Pestalozzi Guatemala

UN PEUPLE MYSTÉRIEUX LES MAYAS

Voici les sept mystères que je compte révéler à un auditoire composé de gens de ma génération, encore avide de se renseigner sur des sujets qui ne leur sont pas familiers :
-Pourquoi la fin du monde n’a-t-elle pas eu lieu le 21 décembre 2012 ?
-Deux mystères en un
-Vingt calendriers
-Mathématiques avec l’alphabet morse
-Plus c’est haut, plus c’est beau
-A quel dieu se vouer ?
-Tout a une fin. Et pourquoi ?


 

Neuchâtel

Vendredi 2 mars 2018, de 14h15 à 16h00, PM

Jean-Pierre van Elslande, professeur à l’Université de Neuchâtel

L’ENFANCE DES LETTRES : FIGURES ET PERSONNAGES ENFANTINS DANS LA LITTÉRATURE FRANÇAISE DES XVIE ET XVIIE SIÈCLES 

On l’a souvent dit : Rousseau et avec lui le XVIIIe siècle ont enfin su reconnaître l’importance de l’enfance et en parler de manière adéquate. Pourtant, les enfants sont très nombreux dans la littérature française des XVIe et XVIIe siècles. Il suffit de penser aux jeux auxquels se livre Gargantua dès son plus jeune âge, aux débuts remarquables et remarqués de Pantagruel, au personnage de Joas chez Racine, à celui de la petite Louison chez Molière, ainsi qu’aux destins contrastés du Petit Chaperon Rouge et du Petit Poucet dans les contes de Perrault. Quelles significations la littérature attache-t-elle à leurs personnes ? Quels rôles la littérature confie-t-elle aux uns et aux autres ? Quelles significations attache-t-elle à leurs faits et gestes ? Nous nous efforcerons de répondre à ces questions, en montrant qu’aux enfants sont liés une interrogation sur le devenir des Temps modernes. 


 

Neuchâtel

Mardi 6 mars 2018, de 14h15 à 16h00, JR

Patrick Crispini, chef d’orchestre, compositeur et pédagogue

CASANOVA, LIBERTIN DES LUMIÈRES

Avec le vénitien Giacomo Casanova (1725-1798), rien n'est simple : les cartes du jeu se redistribuent sans cesse. On invoque l'aventurier, mais c'est l'alchimiste qui apparaît. On rougit des exploits romanesques du fornicateur, mais c'est le séducteur raffiné qui reprend la main. Violoniste, joueur professionnel, escroc, financier, bibliothécaire, libre-penseur, occultiste, ce diable d'homme n'a pas fini de nous surprendre ! Libertin cultivé, adepte du plaisir et des plaisirs, inventeur de la loterie et du profit par les jeux, il n'en fut pas moins philosophe et philanthrope, achevant une existence itinérante dans un oubli et une solitude absolus. Sa vie n'est que paradoxes, fantasmagories, hyperboles sensuelles. Le catalogue de ses exploits amoureux - qu'un style brillant dans ses « Mémoires » ne cessera d'embellir et de célébrer - nous tend un miroir précieux sur les mœurs d'une société aristocratique enivrée par le progrès des sciences et des commodités, dans un XVIIIe siècle où les Lumières annoncent déjà les terreurs de la Révolution à venir. Pour comprendre le génie casanovien, il faut savoir décrypter les illusions de miroirs, les tourbillons de corps gourmands, les assauts de beaux esprits, au milieu desquels Casanova fut à la fois maître à danser, marionnettiste, illusionniste, moraliste. Un voyage passionnant dans le labyrinthe d'un séducteur aventurier...


 

Neuchâtel

Vendredi 9 mars 2018, de 14h15 à 16h00, PM

Yvan Matthey, biologiste, chargé d’affaires à Pro Natura Neuchâtel, ingénieur conseil

LES MILIEUX NATURELS NEUCHÂTELOIS : LIENS ENTRE STATUTS DE PROTECTION ET VALEURS NATURELLES

La Suisse possède des réserves naturelles ayant des statuts de protection légale fort divers, fédéralisme oblige. Il y a des objets naturels d’importance nationale dont la protection est imposée aux cantons par des ordonnances fédérales (tourbières, prés maigres), des aires protégées par les cantons, par les communes voire par des privés, comme Pro Natura ou des agriculteurs. D’importants milieux naturels emblématiques à haute valeur écologique et avec une riche biodiversité ne bénéficient pas de statut de protection légale. Qu’en est-il dans notre région ? Nous vous proposons un tour d’horizon des milieux naturels neuchâtelois sous l’angle de leur valeur et de leur protection pour découvrir divers lieux connus ou plus cachés, leurs caractéristiques et leurs espèces typiques.


 

Neuchâtel

Mardi 13 mars 2018, de 14h15 à 16h00, JR

Rossella Baldi, doctorante à l’Université de Neuchâtel

LES ROLAND : DU DRAME AMOUREUX A LA TRAGÉDIE POLITIQUE

Le 8 novembre 1793 meurt guillotinée Manon Roland, plus connue sous le nom de Madame Roland. Sa mort tragique et sa figure n’ont cessé depuis de fasciner historiens et écrivains qui l’ont considérée comme l’égérie du cercle des Girondins, à la fois Jeanne d’Arc luttant pour les humbles et incarnation de la mère bourgeoise. Dès lors, le succès de Madame Roland a relégué dans l’ombre son mari, l’inspecteur des manufactures et ministre de l’intérieur girondin Jean-Marie Roland de la Platière. Mais qui était-il donc ? Quelle est l’histoire de cet homme, qui fut de son vivant un des plus grands techniciens du royaume français ? Et quelle est l’histoire de ce couple célèbre, très souvent racontée à travers les yeux de Madame Roland et non pas ceux de son mari ? 


 

Neuchâtel

Panneau-ATTENTIONpetit.jpgChangement de date: La dictée aura lieu le
vendredi 16 mars 2018, de 14h00 à 16h00, Aula des Jeunes-Rives
(et non pas le vendredi 23 mars comme annoncé dans le programme imprimé)

DICTÉE TOUS ÂGES, ouverte à chacun(e) !

Dans le cadre de la Semaine de la langue française et de la francophonie

Cet événement, qui attire chaque année plus d’une centaine de participants, entend bien en 2018 encore intéresser non seulement les retraités, mais aussi les lycéens, les enseignants et le public en général. Des prix seront décernés.

Bienvenue à toutes et à tous !


 

Neuchâtel

Vendredi 16 mars 2018, de 14h15 à 16h00, PM

Nicolas Wyrsch, chargé de cours à l’Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne, Microcity

RÔLE DE L'ÉNERGIE PHOTOVOLTAÏQUE DANS LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE DE LA SUISSE

Le but de la transition énergétique est de remplacer les sources d’énergie fossile par des énergies renouvelables. Malgré le fait que la Suisse ne soit pas un pays très ensoleillé, on attend que l’énergie solaire, et le photovoltaïque en particulier, joue un rôle important pour satisfaire nos besoins en énergie.

Après une introduction sur la technologie et les systèmes photovoltaïques, cette conférence va montrer le potentiel de l’énergie photovoltaïque dans l’approvisionnement en énergie de la Suisse et discuter des enjeux et challenges que pose un déploiement massif de cette technologie. Cette dernière devrait devenir une des sources principales de notre approvisionnement d’ici 2050 en s’intégrant de manière harmonieuse dans notre environnement.


 

Neuchâtel

Mardi 20 mars 2018, de 14h00 à 16h00, JR

Michel Aragno, professeur honoraire de l’Université de Neuchâtel

ENTRE SULTANS ET EMPEREURS : TÉMOIGNAGES DE L’ARCHITECTURE MUSULMANE EN INDE, ENTRE DELHI ET AGRA.
2E PARTIE : L’EMPIRE MOGHOL (1526–1854)

En 1526, la noblesse afghane de la cour de Delhi invita Babur, descendant de Gengis Khan et de Tamerlan, à prendre le pouvoir. Ibrahim Lodi, dernier sultan de la dynastie fut tué lors d’une ultime bataille. Babur fonda alors l’empire Moghol, inaugurant une dynastie dont l’apogée coïncida tout à la fois avec un pouvoir humaniste et des monuments comptant parmi les chefs d’œuvre de l’architecture mondiale : du tombeau d’Humayun (XVIe siècle) à celui de Safdarjang (XVIIIe siècle), à Delhi, cette véritable « renaissance » culmine avec le Fatehpur Sikri, construit par l’empereur Akbar, et le Taj Mahal, à Agra, édifié par son petit-fils Shah Jahan.


 

Neuchâtel

Mardi 27 mars 2018, de 14h15 à 16h00, JR

Jérémie Forney, professeur à l’Université de Neuchâtel

L’ENVIRONNEMENT DANS NOS ASSIETTES ? PRODUCTION ALIMENTAIRE ET MULTIPLICITÉ DES APPROCHES ENVIRONNEMENTALES

La question environnementale s’invite de plus en plus dans le débat sur l’avenir de l’alimentation humaine. Les états « écologisent » leurs politiques agricoles ; dans les étalages des supermarchés, les labels environnementaux fleurissent. Des pratiques de gouvernance fort différentes ont ainsi vu le jour dans le domaine de l’agriculture et de l’alimentation. Elles reposent sur des logiques multiples et hybrides qui transforment les rapports entre les acteurs de nos systèmes alimentaires. Cet exposé s’attachera à décrire et analyser d’un point de vue socio-anthropologique cette évolution en suivant trois étapes : 1. Le rapport, souvent problématique, qui se construit entre alimentation et environnement ; 2. Trois dimensions essentielles à la transformation de ce rapport (alimentation, savoirs, autonomie) ; 3. Trois approches environnementales liées à trois types d’acteurs différents (Etat, commerce, société civile).


 

Neuchâtel

Mardi 3 avril 2018, de 14h15 à 16h00, JR

Adrien Wyssbrod, doctorant à l’Université de Neuchâtel

GOUVERNER OU RÉGNER, LES RELATIONS ENTRE BERLIN ET LA PRINCIPAUTÉ DE NEUCHÂTEL AU XVIIIE SIÈCLE

En 1707, Frédéric Ier, alors roi de Prusse, obtient la succession de la Principauté de Neuchâtel, qu'il possèdera à titre personnel. Comment ce souverain et ses descendants vont-ils administrer une Principauté distante de mille kilomètres et séparée par des États étrangers ? Résidants à Berlin, ils donnent leurs ordres au moyen de lettres, s'appuyant sur un gouverneur et les autorités locales. Cette gestion à distance, sous un régime d'union personnelle, pose de nombreuses interrogations. Quel cadre institutionnel faut-il donner à un tel État ? Le souverain est-il en mesure d'imposer son autorité ? Quelle part prend-il dans la gestion de la Principauté et laquelle abandonne-t-il aux autorités locales ? En somme, ces monarques gouvernent-ils Neuchâtel, ou ne font-ils que régner ?


 

Neuchâtel

Vendredi 6 avril 2018, de 14h15 à 16h00, PM

Thierry Malvésy, conservateur en Sciences de la Terre au Muséum d'histoire naturelle de Neuchâtel

CHARLES DARWIN, LE NEWTON DU BRIN D’HERBE.

Les trois grandes humiliations à la mégalomanie de l’humanité et à son narcissisme sont les suivantes :
-en 1543, Nicolas COPERNIC montre que la terre n’est pas au centre de l’univers mais qu’elle tourne autour du soleil ; 
-en 1859, Charles DARWIN établit la descendance humaine du règne animal et l’indestructibilité de sa nature animale ; 
-enfin, en 1917, Sigmund FREUD démontre « au Moi, qu’il n’est même pas maître dans sa propre maison » et « qu’il doit se contenter de renseignements rares et fragmentaires sur ce qui se passe, en dehors de sa conscience, dans sa vie psychique ».

Cette conférence vous racontera la vie de Charles Darwin et la genèse de son œuvre majeure, De l’origine des espèces, qui marque le début de la grande aventure de la théorie de l’évolution biologique.


 

Neuchâtel

Mardi 10 avril 2018, de 14h15 à 16h00, JR

Hélène Carles, professeur à l’Université de Neuchâtel

RÉVOLUTION FRANÇAISE : RÉVOLUTION LINGUISTIQUE?

Les changements massifs dans tous les domaines de la vie au moment de la Révolution française ont été fortement étudiés par les sciences humaines mais curieusement de manière assez partielle en linguistique. Dans cette discipline, l'intensification de la recherche entre 1980 et 2000, liée à la commémoration du bicentenaire, a été suivie d'une phase progressive de désintérêt. Les grandes lacunes de la recherche sont directement corrélées à l'omniprésence de discussions souvent irrationnelles. Notre intervention tentera d'identifier sur une base empirique l'impact de la Révolution française sur la langue en prenant appui sur de nombreuses sources de l'époque insuffisamment exploitées. Nous accorderons une attention particulière à la célèbre enquête de l'Abbé Grégoire dont seule une partie a été éditée et qui donne un accès surprenant au paysage linguistique complexe de la France et de la Suisse romande d'alors.


 

Neuchâtel

Vendredi 13 avril 2018, de 14h15 à 16h00, PM

Laurent Paillard, consultant et enseignant de Feng Shui Ecole Chue, décorateur et architecte d’intérieur

LE FENG SHUI, LA VOIE DU CHANGEMENT, LA RECHERCHE DE L’HARMONIE CHEZ SOI

La pratique du Feng Shui a une pertinence qui n’est pas moindre en Occident dans le domaine de l’habitat et de l’environnement écologique.

Au sens littéral du terme, le Feng Shui - discipline chinoise millénaire - signifie "le vent et l'eau". Son objectif est de relier les réussites et joies de la vie à un environnement adapté pour permettre de trouver des solutions efficaces à des problèmes concrets.

Il est fondamental de garder à l'esprit qu'il ne s'agit pas de déplacer certains meubles ou d'acquérir certains objets, mais bien d'agir sur les énergies. Selon les mêmes principes que ceux utilisés par l'acupuncture, la distribution du chi est modifiée au travers des méridiens du corps, ceci dans un but prédéterminé. Considéré comme une « médecine de l’habitat », le Feng Shui entend donner des clés pour agir sur l’environnement de tout un chacun et l'organiser pour que le bon chi circule.

Cette science utilise l’énergie d’un lieu, d’un moment de vie d’une personne ou bien encore d’une famille afin de trouver un équilibre entre les deux, si nécessaire un soutien.


 

Actualités & informations importantes

Panneau-ATTENTIONpetit.jpg  ROCADE DE CONFÉRENCES :

  • Le 9 janvier 2018, la conférence de M. Langenegger remplacera celle de M Corbellari
  • ​Le 12 janvier 2018, la conférence de M. Corbellari en lieu et place de celle de M Langenegger

  • Panneau-ATTENTIONpetit.jpg La dictée tous âges aura lieu le
    vendredi 16 mars 2018, de 14h00 à 16h00, Aula des Jeunes-Rives
    (et non pas le vendredi 23 mars comme annoncé dans le programme imprimé)
    Elle remplacera la conférence de M. Wyrsch (prévue à l'Aula du 1er-Mars)
  • ​Le 23 mars, à l'aula du 1er-Mars, la conférence de M. Wyrsch remplacera la dictée tous âges.