Nelson Vera Büchel

Thèse de doctorat

Les grands projets urbains : ancrage territorial des ressources dans un monde mobile

Objet de la recherche : Les projets complexes (ComplexDesign), récemment construits, en cours ou projetés marquent désormais le paysage notamment des métropoles un peu partout dans le monde. Par leur importance sur l’organisation économique et spatiale de la ville, ces projets sont situés à l’interface des marchés immobiliers et du développement urbain. En amont, les projets complexes s’inscrivent dans le cadre plus global des transformations socio-économiques et institutionnelles qui affectent l’organisation et la production de l’espace urbain. Ils sont donc le produit d’un contexte qui influence leur localisation, conception, utilisation et financement. Aujourd’hui, les projets complexes localisés dans les grandes villes intègrent de multiples fonctions urbaines, font l’objet de nouvelles formes d’interactions publiques-privées et articulent différentes échelles qui vont des bâtiments et du quartier à une échelle nationale, voire internationale. En aval, les projets complexes façonnent jusqu’à un certain point la planification des fonctions urbaines et le développement urbain ainsi que l’organisation des marchés immobiliers et de la construction.
Par ailleurs, les projets complexes se caractérisent par la multiplicité des acteurs et des ressources qui doivent se combiner dans un contexte urbain spécifique. Dans ce cadre, les aspects économiques des projets complexes sont vus comme une construction sociale et spatiale dans laquelle les institutions jouent un rôle primordial non seulement dans l’organisation des projets mais aussi dans les manières de stabiliser les incertitudes inhérentes à tout grand projet urbain.

Ce travail de thèse traitera des relations entre « projets complexes, marchés immobiliers et développement urbain » sous les angles à la fois socio-économiques, institutionnels et spatiaux. Il cherchera également à analyser les différentes formes organisationnelles et institutionnelles des interactions publiques-privées qui se mettent en place dans le cadre des projets complexes et ainsi d’examiner les capacités des acteurs publics à s’insérer dans des réseaux de production et de financement multi-scalaires.

Mots clés : projets complexes, architecture, droit, socio-économie, grande échelle, mégaprojet, développement durable, mixité, densité, interdisciplinaire.

Collaborateur(s) et institut(s) associé(s) :  Prof. Olivier Crevoisier, directeur de thèse, Institut de sociologie (UniNE)

Source de financement : FNS

Partenaires : EPFL (Architecture) ; Université de Fribourg (Droit)

Durée prévue :
2012-2015

Contact

Institut de sociologie
Faubourg de l'Hôpital 27
2000 Neuchâtel

Bureau 207
Tél. +41 32 718 14 92
Courriel Nelson Vera

Intérêts de recherche

  • Relations entre projets complexes, marchés immobiliers et développement urbain
  • Secteur financier et territoire
  • Politiques de développement territorial
  • Gouvernance urbaine
  • Mondialisation