Fermer
images_bandeau_flsh_sociologie.jpg

Yorbana Seign-Goura

Thèse de doctorat

L’industrie extractive et le management responsable au Tchad. Politiques, discours et réalités.

Ce travail est une analyse comparative de la gouvernance des politiques socio-environnementales des multinationales pétrolières au Tchad eu égard à la question de la durabilité. L’analyse des politiques et performances en termes de durabilités socio-environnementales est faite à l’aune des concepts de la responsabilité sociale des entreprises, du management responsable, des « Travelling models » ou « modèles voyageurs », de l’institution et de  théories telles que les théories néo-institutionnelles, la théorie du triple bilan,  sur la base d’une recherche sociologique de terrain.
L’objectif du travail est aussi de comparer la mise en œuvre des politiques, mais aussi les pratiques, les discours et les représentations de trois multinationales pétrolières, notamment EssoChad (Etats-Unis), Glencore  (Suisse) et la China National Petroleum Company (Chine) dans leurs zones d’activité extractive au Tchad.
Basée sur une évaluation ethnographique et la méthodologie mixte multi-située, cette thèse ambitionne de saisir les enjeux autour de l’exploitation pétrolière au Tchad. Ainsi, la question de la durabilité est au cœur de cet enjeu de la gouvernance des entreprises et de leur impact  local sur les communautés riveraines et les zones productrices de pétrole au Tchad.
Notre étude critique et comparative voudrait  révéler les contradictions et les logiques des différents acteurs de l’industrie pétrolière par l’analyse des politiques des multinationales, leurs pratiques, leurs réalisations, l’analyse des discours des parties prenantes et de leur  appréhension de la notion de la durabilité dans le contexte de la mondialisation  et de la gouvernance de l’industrie pétrolière au Tchad.

Collaborateur(s) et institut(s) associé(s) : Professeur François Hainard, directeur de thèse, Institut de sociologie.