Fermer
images_bandeau_flsh_sociologie.jpg

Ophélie Bidet

Thèse de doctorat

"Evolution de la pratique du jeûne et intégration dans les styles de vie"

 

Le jeûne est traditionnellement lié à une pratique religieuse, au sein d’un cadre religieux institutionnalisé, et sa pratique codifiée. Or, depuis quelques années, après des décennies de désuétude même au sein des religions, le jeûne se développe dans de nouveaux cadres de pratique que l’on pourrait qualifier de « laïques », mêlant objectifs minceur, de développement personnel ou de soins. Fleurissent également des offres de stages et cures de jeûne, sous différentes formes, moyennant une participation financière de la personne qui jeûne, allant de quelques centaines à plusieurs milliers de francs pour une semaine. Le jeûne se révèle également être un exemple très intéressant de régime alimentaire particulier et de régime-sans (végétarisme, véganisme, sans gluten, paléo,…), ainsi que de pratique controversée.

Depuis 2018 je m’intéresse donc à cette évolution de la pratique du jeûne, motivée par l’actualité de la thématique ainsi que par son absence dans la littérature sociologique. 

Ma recherche se focalise sur le jeûne long et non religieux, et sur la zone géographique que représentent la France et la Suisse romande. Quant à la méthodologie, elle comprend des méthodes mixtes : un questionnaire, des entretiens, de l’observation participante et des analyses de corpus.

La théorie des pratiques sera mobilisée afin d’identifier les différentes sortes de pratique du jeûne aujourd’hui, ainsi que pour en identifier les actrices et acteurs. Qui sont les personnes qui pratiquent le jeûne aujourd’hui ? dans quelles circonstances ? qui sont celles qui le promeuvent ou au contraire se positionnent contre ? A quelles autres pratiques s’associe le jeûne pour former un complexe de pratiques ? Enfin, un dernier axe de recherche portera sur les dynamiques sociales qui nourrissent ou ont nourri cette évolution du jeûne, et plus particulièrement sur les new food social movements.

 

Collaborateur(s) et institut(s) associé(s) : Prof. Philip Balsiger, directeur de thèse, Institut de Sociologie (UNINE) 

Source(s) de financement :  aucune


Durée prévue : 2018 - 2022

Assistante-doctorante

Contact

Institut de sociologie
Faubourg de l'Hôpital 27
2000 Neuchâtel
Bureau 209
Tél. +41 32 718 16 07
Courriel Ophélie Bidet

Intérêts de recherche

  • Sociologie de l’alimentation
  • (dés)engagement militant
  • Mouvements sociaux
  • Etudes genre
  • Marchés contestés