Fermer

22 janvier 2003

La maîtrise de l'énergie sera un des problèmes majeurs du XXIème siècle

J. Rognon, ENSA

L'histoire de l'humanité est celle de l'énergie. Dès les temps les plus reculés, l'homme a appris à capter er à exploiter les sources d'énergie. Pendant plus de 20'000 générations, soit environ 400'000 ans, le feu a été la principale énergie de l'espèce humaine. Les points cruciaux de l'histoire coïncident avec une nouvelle utilisation de l'énergie. Rappelons l'influence de l'invention de la machine à vapeur sur la première révolution industrielle.

La sensibilité au problème énergétique a beaucoup varié dans le temps et suivant les régions du globe. Si la femme du Mali qui doit se déplacer pendant des heures pour trouver le bois nécessaire à la cuisson des aliments est tout à fait sensible à ce problème, les jeunes qui s'éclatent dans les discos riches en décibels ne se soucient guère de notre avenir énergétique.

En 1973, la crise du pétrole a réveillé brusquement la sensibilité énergétique du monde industriel. Puis, nous sommes entrés à nouveau dans un moment de semi-léthargie énergétique. Dès 1995, les discussions relatives à l'ouverture du marché de l'électricité ont rallumé les feux. Cet épiphénomène ne devrait pas occulter les réflexions difficiles et nécessaires concernantes l'avenir énergétique de notre planète et de la Suisse.

Le but de cette conférence est de montrer, à l'aide de quelques hypothèses simples et plutôt conservatrices, l'étendue du problème énergétique mondial et le rôle que pourrait jouer la Suisse.