Fermer

Un séjour à l'étranger?

Actuellement, il est possible de faire un séjour à l'étranger durant son doctorat, notamment grâce à une bourse du FNS.

Outre l'enrichissement personnel qu'offre cette expérience, elle constitue un atout d'un point de vue professionnel. Dans la perspective d'une carrière académique, la mobilité est fortement valorisée. Par ailleurs, c'est un excellent moyen de créer des contacts sur un plan international et d'élargir ainsi son réseau scientifique.

Un séjour à l'étranger est également un point fort dans un CV lors d'une postulation sur le marché du travail extra-académique.

Afin de tirer tous les bénéfices de ce séjour, il convient toutefois de bien choisir sa destination. Mieux vaut donc se renseigner auparavant auprès du directeur ou de la directrice de thèse, mais aussi d'autres professeur-e-s, maîtres d'enseignement et de recherche ou maîtres assistant-e-s qui peuvent également jouer les intermédiaires et faciliter l'intégration dans la nouvelle équipe.

Pour éviter les mauvaises surprises, il est également conseillé de vérifier sa couverture d'assurance maladie et accident, notamment dans le cas d'un séjour aux Etats-Unis ou au Japon.

Par ailleurs, les bourses du FNS ne sont pas des salaires. Les montants alloués ne comprennent pas de cotisations aux assurances sociales (AVS/AI/APG, AC, LPP). Par contre, elles sont imposables. Cette particularité a des incidences au moment du retour, notamment du point de vue de la taxation fiscale et du droit à l'assurance-chômage. Il faut donc absolument se renseigner avant son départ.