Fermer

Publier: où et comment ?

Les revues ne sont pas toutes « cotées » de la même manière. Dans certaines disciplines, malgré les critiques qu'il suscite, le facteur d'impact (impact factor), qui mesure l'importance d'une revue selon des critères quantitatifs, établit une hiérarchie entre les revues.

Dans toutes les disciplines, les revues à comité de lecture (peer reviewed) sont plus valorisées que les autres revues.

Du point de vue de la stricte carrière académique, il est conseillé de viser les revues les mieux « cotées » dans sa discipline, tout en sachant que certains de ces lieux de diffusion fonctionnent par cooptation et que les contributions spontanément proposées n'y sont que rarement acceptées.

Il est fréquent que les directeurs et directrices de thèse proposent à leurs doctorant-e-s de co-publier un article (particulièrement en sciences dures, où les co-publications ont quasiement toujouts lieu). Ce sont des occasions à ne pas manquer car elles sont de bons moyens de se faire connaître.

La direction de thèse et les collègues plus expérimenté-e-s sont de très bonnes sources d'information pour connaître les opportunités de rendre visible son travail. Elles et ils connaissent également le degré de reconnaissance des revues et des colloques/séminaires susceptibles d'accepter des contributions de doctorant-e-s.

Toutefois, les professeur-e-s ne sont pas toujours exactement dans le même domaine que leurs doctorant-e-s et ne connaissent pas forcément tous les réseaux qui peuvent être intéressants. Il ne faut donc pas hésiter à contacter d'autres personnes pour atteindre l'information. Il est également pratique de s'abonner aux listes de diffusion qui signalent régulièrement les appels à contribution dans un domaine ou une discipline spécifique.

Par ailleurs, transmettre à un public non-académique les résultats de ses recherches en publiant dans des journaux associatifs ou de vulgarisation scientifique peut être une source de gratification personnelle, même si ces lieux sont moins reconnus par le monde académique. Cela peut également contribuer à élargir son réseau au-delà des murs de l'Académie et ouvrir des portes professionnelles à celles et ceux qui ne désirent pas poursuivre dans la carrière académique.

Le site PHD2Published offre des conseils pour la publication d'un premier ouvrage académique (très souvent tiré de la thèse) et diverses considérations stratégiques pour la mise en valeur des publications.