Fermer

Vie professionnelle et familiale

Mener de front une vie de famille avec enfants et une carrière académique est un projet qui est aujourd'hui difficile tant pour les hommes que pour les femmes.

L'investissement professionnel exigé des chercheur-e-s (heures supplémentaires, investissement dans l'institution, mobilité), comme la précarité des conditions de travail au dessous du professorat (contrat de durée limitée, salaires peu élevés, notamment pour le corps intermédiaire inférieur) sont autant de facteurs explicatifs.

Toutefois, la charge ne pèse pas de la même manière sur les épaules des femmes que sur celles des hommes. En raison du modèle traditionnel de répartition des tâches, ce sont les femmes, toutes professions confondues, qui sont actuellement encore majoritairement tenues de concilier activité professionnelle et vie privée. En effet, la norme et les modèles de couples, ainsi que les conditions de travail et salariales font que dans les couples hétérosexuels, ce sont généralement les femmes qui adaptent leur projet professionnel à celui du partenaire.

Outre les congés obligatoires en cas de maternité ou paternité, les HEU suisses disposent aujourd'hui de structures et offres d'accueil pour enfants, et proposent souvent la possibilité de prolonger un engagement à durée déterminé (p. ex. sur les postes d'assistant-e, de tenure-track, etc. ). Les HEU entrent aussi de plus en plus souvent en matière sur des engagements à temps partiel, voir un job-sharing.

Des informations détaillées sur les conditions de travail offertes aux employé-e-s avec une charge parentale sont disponibles auprès des services des ressources humaines et/ou les bureaux de l'égalité de chaque haute école.

La HESB propose une section conciliation intéressante comprenant des informations générales (y compris la prise en charge de proches âgés), les bases legales (LPers/OPers) ainsi que deux brochures originales téléchargeables: Concilier travail et famille dans une haute école & La Maternité, comment s'y préparer?