Fermer

Le certificat de travail

Le Certificat de travail joue un rôle très important en Suisse et constitue une pièce importante d'un dossier de candidature.

Les éléments de base sont :

  • Le nom, date de naissance et origine du/de l'employé-e
  • Le nom de l'employeur
  • La durée des rapports de travail (dates exactes)
  • La description des tâches et des fonctions hiérarchiques
  • Une appréciation de la qualité du travail
  • Une appréciation du comportement au travail relativement au supérieur, aux collègues, et aux tiers.

Un bon certificat de travail exprime, en outre, généralement des regrets quant au départ de l'employé-e et une recommandation pour de futurs employeurs, ainsi que des voeux pour l'avenir personnel et professionnel de l'employé-e.

Légalement, le certificat de travail ne doit pas bloquer l'employé-e dans son avenir professionnel, mais il n'existe aucun droit à recevoir un bon certificat.

Un certificat de travail peut être demandé en tout temps.

Les informations d'ordre privé, comme l'appartenance religieuse et/ou syndicale n'ont rien à faire dans un certificat de travail.

Par ailleurs, il n'est pas permis de préciser la raison de la dissolution du contrat contre la volonté de l'employé-e.

En cas de désaccord avec le certificat de travail, il faut en discuter avec le/la supérieur-e. Les services des ressources humaines, d'égalité des chances, ou de médiation peuvent aider les démarches.

Par ailleurs, si le certificat n'est pas véridique, il est possible de s'adresser au tribunal et de demander sa rectification. Cette procédure est gratuite. Les syndicats peuvent également apporter une aide.

Le certificat de travail étant très important en Suisse, vous trouverez de nombreuses ressources sur internet à son sujet. Exemple ici.