Fermer
_flsh_philo_choix.jpg

Christine Clavien

L'éthique évolutionniste : de l'altruisme biologique à la morale

Thèse soutenue à l'Université de Neuchâtel, le 11 janvier 2008  et réalisée en cotutelle sous la direction des professeurs Jean Gayon (Université de Paris I Panthéon-Sorbonne) et Daniel Schulthess (Université de Neuchâtel).

Texte intégral disponible ici ou en cliquant sur ce lien : http://doc.rero.ch/.

Résumé :

Cet ouvrage est une contribution à l’éthique évolutionniste, un courant de pensée dont les débuts remontent à la seconde moitié du 19è siècle et qui s’inspire des connaissances de la biologie de l’évolution pour aborder les questions éthiques (genèse de la moralité, métaéthique, fondement des principes moraux). L’éthique évolutionniste comprise dans son sens contemporain est un domaine de pensée à la fois riche et complexe, imprégné non seulement des idées de Darwin mais également de données et outils théoriques issus de sciences aussi variées que la biologie de l’évolution, la théorie des jeux, la psychologie, la neurologie, l’anthropologie, l’économie empirique ou les sciences cognitives en général. Ainsi ce courant peut être considéré comme un emblème de l’interdisciplinarité. Cet ouvrage présente une large palette de théories et données scientifiques sur lesquelles reposent les réflexions menées en éthique évolutionniste. Il montre également comment ce courant s’inscrit à l’intérieur même de la philosophie morale sans se résumer à une seule ligne de pensée. Il s’agit plutôt d’une méthodologie originale dont il est indispensable de clarifier l’application. C’est d’ailleurs l’objectif essentiel de l’ouvrage : mesurer les limites et les possibilités de l’adoption d’une perspective évolutionnaire et scientifique dans le domaine moral. Il apparaît que dans le foisonnement de voies possibles, seules certaines résistent à la critique.