Fermer
mamuseo_banniere2.jpg

Turin

TURIN - 23 au 27 avril 2018

Voyage d’étude - Semestre de printemps 2018

Master en études muséales et Master en LSH, sciences historiques – pilier histoire de l’art

Argument

Dans les dernières dix années, les musées de Turin ont connu une phase de restructuration importante, notamment avec la création du « Polo Reale » - une concentration unique de musées d’état situés dans le Palais Royal, lequel fait partie de l’ensemble des résidences de la famille royale de Savoie : l’Armurerie et la Bibliothèque Royale, les Jardins Royaux, le Musée archéologique, la Galerie Sabauda et le Palais Chiablese. Depuis 1997, l’ensemble est classé patrimoine mondial. L’excursion prévoit également : 1) la visite du Musée égyptologique fondé en 1824 par Charles-Félix de Savoie (1765 – 1832), roi de Sardaigne et Duc de Savoie ; 2) la visite du Musée national du Risorgimento italien, récemment rénové et dont les dispositifs interactifs sont « à l’avant-garde » dans le domaine de la muséologie ; 3) le Musée d’art contemporain du Castello di Rivoli et la Galleria Civica d’Arte Moderna et Contemporanea ; 4) le Lingotto, l’un des principaux sites industriels reconverti par Renzo Piano en centre de congrès multifonctionnel, ainsi que la pinacothèque Giovanni et Marella Agnelli, inaugurée en 2002. Cette liste est sujette à modification ; le programme définitif sera transmis au semestre de printemps.

Durée

Le voyage d’études se déroulera du 23 au 27 avril 2018, soit sur 4 jours, au semestre de printemps 2018.

Conditions de participation

Le voyage d’étude permet aux étudiant-e-s d’effectuer des exercices pratiques dans les institutions muséales d’une ville européenne au riche passé culturel. Chaque visite prévoit une analyse critique de tous les aspects du bâtiment, de l’exposition et de sa muséographie, mais aussi des œuvres exposées elles-mêmes. L’étudiant-e est ainsi appelé-e à formuler un jugement critique à partir des connaissances acquises en cours sur l’articulation du concept, les textes didactiques, la signalétique, les dispositifs, la mise en scène, l’éclairage, etc.

Master of Arts en Etudes muséales Le voyage d’études est inscrit au plan d’études du Master of Arts en Etudes muséales comme partie intégrante du module «Muséologie appliquée ». Il constitue un prérequis nécessaire à l'obtention des 20 ECTS sanctionnant la totalité du module "Muséologie appliqué". Il est obligatoire pour tous les étudiant-e-s de 1ère année du master en études muséales.

Master en lettres et sciences humaines, pilier Sciences historiques: Histoire de l'art: Le voyage d’études est inscrit au plan d’études du pilier Sciences historiques comme « Cours-bloc sur le terrain en histoire de l’art : Voyage d’étude » et donne droit à 5 ECTS.

Pour les étudiant-e-s qui ne pourraient pas libérer une semaine entière lors de leur première année de Master, il est envisageable de repousser le voyage à la deuxième année d’études sur la base d’un justificatif.

Validation

Afin de valider la participation au voyage, un travail in situ est exigé, sous forme d’une présentation orale d’une trentaine de minutes, suivie d’une discussion avec l’ensemble des participants. Les étudiant-e-s sont divisé-e-s en groupes. Chaque groupe a pour tâche d'étudier une salle de musée précise (en fonction du programme envoyé au semestre de printemps) qui présente un caractère original et permet la discussion de problèmes muséographiques et muséologiques, historiques (histoire des collections) ou actuels. L'ensemble – contenu, mise en scène (éclairage, etc.), architecture – fait l'objet d’un commentaire. Les membres du groupe sont libres de proposer des comparaisons entre la salle qui leur est attribuée, et toute autre salle du musée. Chaque intervention ne doit pas dépasser 25 minutes, afin d'introduire à la discussion. Les présentations, effectuées par groupes de deux ou trois selon une répartition imposée, se font en trois temps : premièrement, une introduction générale sur l’histoire et les enjeux de l’institution attribuée, accompagnée d’un plan de l’exposé et d’une bibliographie sommaire ; deuxièmement, une analyse d’un dispositif muséographique à choix dans la même institution ; troisièmement, une analyse d’œuvre.