Fermer
mamuseo_banniere2.jpg

"Une nouvelle exposition pour les trente ans du Musée suisse de la marionnette"

Créé en 1985 par les marionnettistes Jean Bindschedler et Marie-José Aebi dans une ravissante maison d’habitation fribourgeoise datant de la fin du XIXe – du début du XXe siècle, le Musée suisse de la marionnette a pour visée d’une part d’assurer la mémoire de la marionnette suisse, d’autre part de proposer un aperçu universel de la création de marionnettes en conservant et exposant des pièces venant du monde entier.

Le Musée présente chaque année quatre expositions, vues par 3'000 visiteurs environ, permettant d’illustrer un thème précis et de présenter au public la richesse et la diversité de ses collections, dont les points forts sont : la marionnette asiatique (théâtres d’ombres d’Indonésie, d’Inde et de Chine) ; les créations suisses (Erich Weiss, Jakob Flach, Else Hausin, Beatrix Nicolai, Jean Bindschedler) ; la collection de Gustav Gysin ; les petits castelets en papier-carton. Un café sis dans le même bâtiment permet aux visiteurs de se restaurer ou d’assister à l’un des spectacles de marionnettes régulièrement présentés entre ses murs. Le bâtiment du Musée ainsi que sa collection sont la propriété de la Fondation Bindschedler, qui a mis sur pied un projet de rénovation des espaces d’exposition ainsi que de l’exposition permanente, en vue du trentième anniversaire du Musée.

La riche collection du Musée est en cours d’inventaire. Le travail débuté en 2010 s’est achevé dans le courant de l’année 2014. Le projet muséal a consisté en la réalisation d’un nouveau concept d’exposition semi-permanente pour le Musée suisse de la marionnette. Le semestre d’automne a ainsi débuté par une visite de l’exposition permanente, des réserves du Musée, suivie d’une présentation de ses collections par les responsables ainsi que du Café. Lors de cette première rencontre, le groupe d’étudiants a eu l'occasion de discuter avec l’équipe du Musée afin de comprendre quelles étaient ses envies, ses attentes ainsi que l’identité nouvelle qu’elle souhaitait conférer au Musée. A l’issue de cette journée, le groupe d’étudiants a rédigé, par paires, un compte-rendu de la visite ainsi qu’un commentaire sur la nouvelle identité du Musée visée. Une fois le compte-rendu remis au Musée, le groupe de travail a entamé la phase de recherche théorique à proprement parler : lecture d’articles présélectionnés, recherches en bibliothèque au sujet du type du «musée de marionnettes » ainsi que sur la question du remploi de maisons d’habitation en musées, élaboration d’un premier parcours d’exposition théorique. Des séances ponctuelles en classe ont permis de faire le point sur l’avancement du travail. Le semestre de printemps a ensuite été consacré à l’étude approfondie de l’inventaire des collections, en cours d’achèvement, afin de confirmer les points forts de la collection et d’en dégager de nouveaux. Le groupe d’étudiants a élaboré un concept d’exposition précis. Des visites de différents musées (notamment le Musée des Marionnettes du Monde de Lyon) ont permis d’étayer la réflexion. Le concept d’exposition a été remis à la Commission du Musée en juillet 2014. Le projet muséal s'est poursuivi sur l’année académique 2014-2015. Un nouveau groupe d’étudiants a ainsi réalisé le concept d’exposition et s'est chargé de sa mise en espace. Celui-ci a donc pris le rôle du muséographe, en travaillant en étroite collaboration avec la conservatrice du Musée.

Descriptif du projet