Fermer
mamuseo_banniere2.jpg

"La Douleur a besoin de Place"

Le projet muséal s'est dérouleré dans le cadre du projet thématique annuel du Musée jurassien d’art et d’histoire (MJAH) intitulé « Les secrets de la santé ». Durant l’année académique 2013 –2014, le MJAH a présenté l’exposition "C’est la dose qui fait le poison". Tout au long de cette année, le Musée a accueilli différentes propositions, quatre au total, permettant d’illustrer et de questionner le sujet de la santé. L’Institut d’Histoire de l’art et de Muséologie (IHAM) a travaillé, avec un groupe d’étudiants, sur l’élaboration d’une exposition intitulée "La douleur a besoin de place".

Dans notre société occidentale actuelle, la douleur est une réaction physique et / ou un sentiment que les conventions nous poussent à cacher, à réprimer, à atténuer ou à n’exprimer qu’en des espaces bien déterminés (espace intime, hôpitaux, etc.). L’exposition "La douleur a besoin de place" permettra d’exposer cette douleur, de la mettre en espace, tout en questionnant sa définition consensuelle. selon trois axes névralgiques thématiques :
• Douleur définie : sous l’angle médical, historiquement, selon une échelle de la souffrance
et du mal ;
• Douleur ressentie : physique, psychique, émotionnelle ;
• Douleur représentée : danse, cinéma, théâtre, littérature, Beaux-Arts, musique.Sur ces trois axes a été appliqué un triple point de vue afin d’établir des liens, des parallèles, des contre-exemples et ainsi éviter de traiter isolément chaque thématique :
• Sentir ;
• Provoquer ;
• Représenter.
L’exposition a pris place dans l’Espace LABOratoire (50m2) situé au sous-sol du MJAH, de la fin mai à début août 2014. La réalisation s'est faite en deux temps. Tout le semestre d’automne a été consacré à la précision des trois axes névralgiques proposés. Pour ce faire, le groupe d’étudiants a effectué des recherches en bibliothèques et au MJAH. Ce premier semestre a été ponctué de séances en classe et au MJAH, en compagnie de Mme Nathalie Fleury, Conservatrice du Musée et Maître de projet, et d’invités ponctuels, notamment, en fonction des possibilités, d’enseignants et d’étudiants de la HE-Arc Santé. En fin de semestre, les recherches ont mené à la consultation des collections du Musée afin de pouvoir débuter dès le semestre de printemps le choix des objets à exposer. Pour ce faire, une liste de propositions d’objet a été mise à disposition par le MJAH. Le groupe a effectué une première sélection sur la base de cette liste, complétée par la consultation de l’inventaire du MJAH et d’inventaires d’autres institutions en vue de prêts.  

Descriptif du projet