Fermer
mamuseo_banniere2.jpg

"Un Projet scientifique et culturel pour le Musée du Saint-Gothard"

Le Musée national du Saint-Gothard retrace l’histoire du col et de la route en illustrant de façon vivante et variée l’importance stratégique, économique, politique et culturelle de cette voie de communication. Le Musée est installé dans un ancien bâtiment datant de 1834 qui abritait autre-fois un relais de diligence postale. Il servait également de poste de douane et d’auberge pour les voyageurs en transit. Bien plus que l’histoire du Saint-Gothard, c’est l’histoire de la Suisse que l’exposition permanente présente au travers des objets de la collection du Musée. Y sont représentés les domaines suivants : la géologie, l’archéologie, l’histoire culturelle et sociale, l’histoire naturelle, l’histoire des sciences ainsi que l’histoire des techniques. Les informations sont communiquées dans trois des quatre langues nationales (français, allemand, italien), accompagnées de l’anglais. Parallèlement à l’exposition permanente, des expositions temporaires proposent de se pencher sur un aspect spécifique de l’histoire ou de l’environnement du Saint-Gothard.

Inauguré le 1er août 1986 grâce aux efforts de la Fondation Pro San Gottardo visant à sauvegarder le milieu naturel et l’histoire du col du Saint-Gothard et de l’Hospice, le Musée national du Saint-Gothard a fêté ces 25 ans 2011. Cet anniversaire a fait ressentir la nécessité de mettre à jour la muséographie de l’exposition permanente. Cet effort implique de repenser l’identité du Musée et de réfléchir aux possibles transformations permettant de le redynamiser et lui offrir une place de choix dans le paysage muséal suisse, voire européen, actuel. Le projet muséal a donc consisté en l’élaboration d’un nouveau Projet Scientifique et Culturel (PSC) du Musée national du Saint-Gothard. Dans un premier temps, au semestre d’automne 2012, les étudiants ont examiné le Musée afin de dégager ses faiblesses et les problèmes à résoudre (bâtiment, accueil du public, gestion et mise en valeur des collections, etc.). Pour ce faire, une visite du Musée a eu lieu sur deux jours (29 et 30 septembre) et permis de récolter sur le terrain les informations nécessaires à la rédaction d’un état des lieux. Ce premier bilan a été présenté par les étudiants au mois de novembre et finalisé sous forme écrite pour la fin du mois de décembre. Dès le mois de février, les étudiants ont entamé la rédaction du PSC proprement dit. Leur intervention s'est faite au niveau des idées et non de manière directe sur la muséographie actuelle. Le PSC, remis en juillet 2013, propose des solutions scientifiques aux problèmes soulevés durant le semestre d’automne. Il s’agit de rassembler des suggestions d’amélioration pratique, des propositions de concepts et de contenus pour la muséographie de l’exposition permanente ainsi que des idées pour l’organisation des expositions temporaires.
 

Descriptif du projet