Fermer

10-ans-ltf-bandeau-700x200px.jpg

 

La mesure du temps: passé, présent et avenir

Conférence grand public par Dr Christophe Salomon, ENS Paris et CNRS, France

Grand Auditoire GGA, 18h - 19h

 

CSalomon_220x300.jpg Depuis l’antiquité, les hommes ont cherché à mesurer le temps. La mesure du temps a rythmé  la vie sociale, religieuse, et économique des sociétés les plus anciennes, comme la société égyptienne, aux plus récentes. Ces mesures reposaient initialement sur l’observation de phénomènes périodiques comme la rotation de la terre, le cycle lunaire ou l’ombre d’un cadran solaire. Avec l’invention du pendule, Galilée et Huygens ont ouvert la voie à la réalisation par l’homme de ces systèmes périodiques.

Aujourd’hui, c’est grâce à la physique quantique qui décrit le monde microscopique des atomes et des molécules que l’on réalise des horloges ultra-précises. Les travaux de Bohr et Einstein sur les atomes et l’absorption ou émission de quantas de lumière, sont à la base du principe de fonctionnement des horloges atomiques.  Les instruments modernes utilisent les technologies quantiques les plus avancées comme le refroidissement et le piégeage d’atomes ou d’ions, et les lasers ultra-stables. Durant le dernier siècle, la précision sur la mesure du temps s’est améliorée d’environ 9 ordres de grandeur et l’erreur résiduelle des horloges les plus précises n’excède pas une seconde sur l‘âge de l’univers !

Nous décrirons tout d’abord le fonctionnement des horloges atomiques puis aborderons quelques applications. Celles-ci couvrent un domaine très vaste, du positionnement et de la navigation par satellite (systèmes GPS ou GALILEO), à la synchronisation des réseaux de télécommunications à haut débit, aux transactions bancaires, et aux tests de la relativité générale, comme le célèbre décalage gravitationnel des horloges prédit par Einstein en 1915.

 

Entrée libre, sans inscription

Un apéritif dînatoire clôturera la conférence

 

Proposé avec le support de Logo_Swissphotonics1.jpg