Fermer
ISLC5.gif

L'élaboration scripturale du francoprovençal au Moyen Âge (2018-2021; FNS n° 100012_172826)

Elaboration_scripturale-2018.png

Résumé

La réalité textuelle du francoprovençal médiéval est bien particulière dans le cadre de la Romania médiévale et son identification demande une réelle attention et rigueur épistémologique : son élaboration scripturale se place d'abord dans le cadre du latin médiéval, où les éléments lexicaux et infra-lexématiques sont présents du IXe au XVIe siècle; puis, depuis le début du XIIIe siècle, dans la logique d'une scripta de type mixte. Sur le territoire francoprovençal de la France actuelle, l'élaboration du francoprovençal connaît d'abord une trajectoire autochtone qui entre toutefois très tôt en dialogue avec le français avant de se franciser plus nettement à partir de la fin du XIVe siècle. Sur le territoire de la Suisse romande, en revanche, des modèles de scriptae oïliques sud-orientales sont utilisés par des rédacteurs et scribes de langue francoprovençale, qui s'inspirent éventuellement aussi de modèles venus de Lyon et des lieux d'écriture de l'Ain. Notre projet a comme objectif d'étudier – en prenant appui sur la linguistique informatique – cette scripta aux trajectoires complexes dont la concrétisation se place sur un continuum à paliers entre les deux pôles du français et du francoprovençal.

Introduction

Le présent projet a comme objectif d'établir la nature précise de la scripturalité du francoprovençal médiéval, de déceler les caractéristiques saillantes de la mise à l'écrit de cette langue et d'établir sa structuration interne dans l'espace. Le point de départ du projet est l’analyse du processus aussi singulier que significatif de son élaboration scripturale dans le triangle latin – français – francoprovençal au moyen de la linguistique de corpus.

Contenu et objectifs du travail de recherche

Le projet prend appui sur la scripturalité vernaculaire dans les domaines documentaires qui sont de loin les plus habituels pour cette scripta ‘francoprovençalisante’ multiforme. La base empirique est fournie par un corpus numérisé de 500 000 mots graphiques, réunissant un choix représentatif de textes rédigés dans les différentes régions de Suisse et de France et dans des éditions très fiables. Les analyses grapho-phonétique, morphologique et lexicale de ce corpus sont complémentaires puisque le degré de présence et la diffusion des éléments francoprovençaux varient selon les domaines de la langue concernés. Ces approches conjointes font appel aux meilleurs outils et méthodes de la scriptologie et de la linguistique de corpus actuels.

Ainsi, il sera possible

(1) de déceler les différents degrés du marquage francoprovençal à l'intérieur du continuum scriptologique,

(2) d'établir l'omniprésence des éléments francoprovençaux, même dans les textes en apparence oïliques,

(3) de décrire de manière précise l'état et l'identité du francoprovençal dans les différents domaines de la langue (phonétique, morphologie et lexique) et

(4) d’appréhender sur une base empirique large l’action de la conscience linguistique des scribes dans la gestion des différents modèles langagiers.

L’identification des données linguistiques sous-jacentes à la scripta du territoire francoprovençal permettra enfin de mieux évaluer le degré et les modalités de différenciation entre cette langue et le français avoisinant et de préciser les frontières et zones de transition.

Contexte scientifique et social du projet de recherche

Ce travail autant empirique qu’interprétatif souhaiterait guider la recherche future dans une exploitation précisée et intensifiée des sources anciennes du francoprovençal.

Grâce aux analyses établies, le corpus numérisé constitué dans le cadre des Documents linguistiques galloromans donne une visibilité nouvelle au francoprovençal médiéval qui, jusqu'ici, n'a jamais été appréhendé de manière aussi systématique et générale, en exploitant autant la contrastivité interne du territoire francoprovençal que celle avec le français.

Publications liées au projet

2016. Documents linguistiques galloromans (DocLing). Édition électronique, dirigée par Martin Glessgen, en partenariat avec Hélène Carles, Frédéric Duval et Paul Videsott. Troi­sième édition revue et fortement élargie (<www.rose.uzh.ch/docling>).

2016-2017. Ad fontes. Galloromanische Texte des Mittelalters. Édition, analyse et commentaires de deux textes documentaires du domaine francoprovençal; critères d’édition (<www. adfontes.uzh. ch/3200.php>).

[à paraître, 2019]. « L'élaboration scripturale du francoprovençal médiéval », in : Zeitschrift für romanische Philologie [60 p.].

Mots clés

Moyen Âge - Traditions de discours - Sociolinguistique - Phonétique - Linguistique de corpus - Galloromania - Linguistique historique - Francoprovençal - Elaboration linguistique - Scriptologie - Lexicologie - Ancien français