Fermer
ISLC5.gif

L'élaboration scripturale du francoprovençal au Moyen Âge

Elaborat_scripturale francoprovencal_485x200.jpg

But

Le présent projet a comme objectif d'établir la nature précise de la scripturalité du francoprovençal médiéval, de déceler les caractéristiques saillantes de cette langue et d'établir sa structuration interne dans l'espace. Le point de départ du projet est l’analyse du processus aussi singulier que significatif de l’élaboration scripturale en contexte francoprovençal dans le triangle latin – français – francoprovençal. L’identification des données linguistiques sous-jacentes à la scripta du territoire francoprovençal permettra de mieux évaluer le degré et les modalités de différenciation entre le cette langue et le français avoisinant et de préciser les frontières et zones de transition. Cela fournira également des références plus précises sur l'évolution du francoprovençal et une base nouvelle pour des comparaisons avec la langue contemporaine.

Conception et réseau d'enquête

Le projet réunit le Centre de dialectologie et d'étude du français régional, le Romanisches Seminar de l'université de Zürich, le Dictionnaire étymologique de l'Ancien Français, la chaire d'histoire médiévale de l'université de Neuchâtel et associe le Glossaire des patois de la Suisse romande.

Démarche scientifique

Le projet prend appui sur la scripturalité vernaculaire dans les domaines documentaires qui sont de loin les plus habituels pour cette scripta ‘francoprovençalisante’ multiforme. La base empirique est fournie par un corpus numérisé d'un million de mots graphiques, réunissant un choix représentatif de textes rédigés dans les différentes régions de Suisse et de France et dans des éditions très fiables. Les analyses grapho-phonétique, morphologique et lexicale de ce corpus sont complémentaires puisque le degré de présence et la diffusion des éléments francoprovençaux varient selon les domaines de la langue concernés.

  • d'établir l'omniprésence des éléments francoprovençaux, même dans les textes en apparence oïliques.

  • de déceler les différents degrés du marquage francoprovençal à l'intérieur du continuum scriptologique.

  • de décrire de manière précise l'état et l'identité du francoprovençal dans les différents domaines de la langue (phonétique, morphologie et lexique).

  • d’appréhender sur une base empirique large l’action de la conscience linguistique des scribes dans la gestion des différents modèles langagiers.