Fermer
ISLC5.gif

Atlas linguistique audiovisuel du francoprovençal valaisan ALAVAL

Objectifs

L'Atlas linguistique audiovisuel des dialectes francoprovençaux du Valais romand (ALAVAL) s'est fixé comme but de sauvegarder sous forme cartographique et informatisée un corpus représentatif de documents audiovisuels comparables dans une des dernières régions de Suisse romande où les dialectes traditionnels se portent encore relativement bien: dans la plupart des communes montagnardes du Valais romand, les dialectes sont encore parlés, du moins par les personnes âgées. Il s'agit d'un travail de collectage d'urgence: au moment des enquêtes (1994-2001), la majorité de nos témoins avait plus de 60 ans; d'ici peu de temps, une entreprise comparable deviendra très difficile, voire impossible.

Conception

L'ALAVAL présente les locuteurs dialectophones dans le cadre d'un document global, qui associe la langue et le geste, le comportement verbal et non-verbal. Tous les enregistrements se sont déroulés dans une situation communicative de type dialogué. Notre documentation illustre donc de nombreux phénomènes de l'oralité spontanée, et une attention toute particulière a été accordée au travail d'encodage que fournissent nos informateurs (phénomènes d'hésitation, de reformulation; ponctuants, etc.). Le matériel linguistique apparaît en contexte, sous forme d’énoncés complets. Il intègre de nombreuses questions morphologiques et lexicales, et surtout, il permet d'étudier certains phénomènes courants de la syntaxe francoprovençale.Pour faciliter la consultation, chaque clip est accompagné d'une transcription phonétique, d'une traduction littérale et d'informations supplémentaires (précisions sémantiques, renvois à d'autres cartes, renvois aux œuvres de référence).

Dans chaque point d'enquête, nous enregistrons un témoin de chaque sexe, avec un questionnaire partiellement différencié. Une première partie du questionnaire s'adresse à l'ensemble des témoins. La partie plus spécifiquement «féminine» concerne le costume traditionnel, les activités ménagères, la cuisine, l'alimentation, le jardin potager, la famille; la partie «masculine» l'architecture et l'habitat, la vie à l'alpage, les animaux domestiques et sauvages, etc.

Réseau d'enquête

L’Atlas comprend 25 points d’enquête en tout, avec 21 points d'enquête qui couvrent l’ensemble de l’espace francoprovençal valaisan. Pour maintenir la possibilité de comparer nos résultats avec les travaux dialectologiques du début du XXe siècle (ALF, TPSR), nous avons privilégié dans la mesure du possible les localités communes. À cela, pour l’intégration de notre enquête dans le réseau des atlas dialectologiques de la France voisine et de la Vallée d’Aoste et pour illustrer le degré de parenté entre les dialectes valaisans et les régions voisines, nous avons ajouté deux points d’enquête en Vallée d’Aoste et deux en Haute-Savoie.

État des travaux (fin novembre 2016)

Le projet d'un Atlas audiovisuel du francoprovençal valaisan remonte à l'hiver 1993/94. Les travaux proprement dits ont commencé au printemps 1994 par l'élaboration du questionnaire; les premières enquêtes se sont déroulées en été 1994. Toutes les enquêtes sont actuellement achevées; le corpus global (plus de 17’500 énoncés) est digitalisé et disponible sous forme de films QuickTime compatibles Macintosh/PC. Leur transcodage au format mp4 est actuellement en cours. Tout le matériel (140 GO de données) est stocké sur disque dur, avec de multiples copies de sauvegarde. Plus de 80% du corpus (15'000 énoncés) est transcrit. La rédaction du premier volume d'analyses (problèmes de morpho-syntaxe francoprovençale) est en cours. Quelques 150 cartes sont actuellement achevées et sont peu à peu rendues accessible sur internet à l’adresse http://alaval.unine.ch. Un petit choix de cartes modèles est également disponible ci-contre.

Présentation de l'interface de consultation

Bibliographie

 

Equipe de projet

Conception, direction
 
Réalisation
Elisabeth Berchtold, Steve Bonvin, Gisèle Boeri, Laure GrünerMaude Ehinger, Magda Jezioro, Raphaël MaîtreChiara MarquisPierre Ménétrey, Gisèle Pannatier, Aurélie Reusser-Elzingre
 et de nombreuses étudiantes et étudiants.

 

Financement

  • Projet Interreg II (Valais - Vallée d'Aoste).
  • Loterie romande
  • Fonds National Suisse de la Recherche Scientifique, crédits numéro 100012-107702/1 (2005 à 2008) et 100012-156353/1 (2015 à 2018)

Partenaires

  • Bibliothèque cantonale du Valais (Centre valaisan de l'image et du son, Martigny)
  • Région autonome Vallée d'Aoste, Bureau régional d'ethnologie et de linguistique (B.R.E.L.)