Fermer
_fse_irene_choix.jpg

Chômeurs et travailleurs frontaliers sur le marché neuchâtelois du travail

2015

Objectifs et descriptions

La Chambre Neuchâteloise du Commerce et de l’Industrie (CNCI) et le Département de l’Économie et de l’Action Sociale (DEAS) ont mandaté, de manière commune, l’Institut de Recherches Économiques (IRENE) de l’Université de Neuchâtel afin de réaliser une étude sur la situation neuchâteloise en termes de travailleurs frontaliers et de chômeurs. L’objectif est de quantifier le nombre de travailleurs frontaliers et de chômeurs dans chaque secteur économique afin de déterminer si le recours aux travailleurs frontaliers s’explique plutôt par (i) une offre locale de travail insuffisante ou (ii) une offre locale de travail en inadéquation avec la demande de travail. Une troisième explication potentielle serait que les entreprises ont une préférence pour les travailleurs frontaliers et/ou que les travailleurs frontaliers font preuve d’une motivation supérieure aux chômeurs. Il n’existe cependant pas de données permettant de tester cette dernière hypothèse.

Les analyses reposent sur deux bases de données. D’une part, l’Enquête sur la Structure des Salaires (ESS) permet de quantifier le nombre de travailleurs actifs (et notamment de travailleurs frontaliers) dans chaque secteur économique. D’autre part, les données extraites du système PLASTA (Placement et Statistique du marché du travail) permettent de quantifier le nombre de chômeurs dans chaque secteur économique. Toutes les données utilisées proviennent des années 2008, 2010 et 2012

Mandants

  • Chambre Neuchâteloise du Commerce et de l’industrie (CNCI)
  • Département de l’Économie et de l’Action Sociale (DEAS), Etat de Neuchâtel

Auteurs

  • Sylvain Weber et Martin Péclat, IRENE

Publications et références