Fermer
_fse_irene_choix.jpg

Comprendre le marché du bois: entre approvisionnement et multifonctionnalité

Quels sont les principaux facteurs qui déterminent le fonctionnement et la performance du marché du bois? Quelles sont l'importance et la valeur des différents services non marchands rendus par la forêt? Quels sont les instruments qui permettent de mieux tenir compte des différentes fonctions de la forêt? Telles sont les questions de politique forestière auxquelles ce projet entend contribuer à répondre.

Contexte
Depuis plus de vingt ans, les exploitations forestières suisses enregistrent globalement des déficits d'exploitation dans leur activité première: la production de bois brut. Les prix du bois ont tendance à baisser, alors que les coûts de production augmentent. Parallèlement, la société a fortement accru sa demande de services non marchands, tels que la biodiversité ou les services récréatifs, contribuant ainsi à l'évolution déficitaire des comptes. S’il existe des possibilités d’amélioration importante de l’efficacité technique de la production de bois, la prise en compte des services sociétaux interfère avec les décisions de production et rend la gestion de la forêt plus complexe. Il y a donc un défi à relever afin de garantir l’approvisionnement futur en bois, tout en assurant la multifonctionnalité de la forêt et des activités qui y prennent place.

But
L’objectif premier du projet est d’intégrer la multifonctionnalité de la forêt dans l’analyse économique du marché du bois et de la gestion durable des forêts. Du côté de la demande, il y a lieu de tenir compte des exigences sociétales multiples et croissantes qui s’adressent à la forêt. Elles ont une valeur, mais aussi un coût, qu’il faut couvrir sous une forme ou une autre.
Du côté de l’offre, il convient de mettre en évidence les potentiels d’amélioration de l’efficacité de la production de bois et les possibilités d’intégrer les autres fonctions de la forêt (écologiques, culturelles, etc.) dans la gestion des exploitations. Le projet analyse le marché du bois globalement et de façon détaillée, dans ses aspects d’offre et de demande, sur les plans théorique et empirique, et en recourant aux méthodologies statistiques et économétriques les plus appropriées.

Portée
Le marché du bois en Suisse est fortement contraint par des facteurs politiques, institutionnels et régionaux. La gestion de la forêt est rendue encore plus complexe par les demandes accrues qu’adresse la population à la forêt. En conséquence, il y a lieu de développer de nouvelles approches permettant l'amélioration du fonctionnement et de la performance globale du marché du bois à l’attention des décideurs politiques, des acteurs du marché du bois et des gestionnaires de la forêt.

Titre original: Understanding the market of raw wood: Supply and demand aspects
 

Personnes et institutions

Principal applicant Co-applicant Researchers PhD Students

Prof. Milad Zarin-Nejadan
Institut de recherches économiques, UNINE

Prof. Andrea Baranzini
Haute école de gestion de Genève

Prof. Mehdi Farsi
Dr. Alain Schönenberger
Dr. Alexander Jan Mack
Institut de recherches économiques, UNINE

Dr. David Maradan
Haute école de gestion de Genève

Géraud Kraehenbuehl
Institut de recherches économiques, UNINE

Andreia Meshreky
Haute école de geston de Genève

 

Activités sur le terrain

Les chercheurs en forêt

De gauche à droite :

  • Ivan Tilov, assistant-doctorant (projet énergie)
  • Géraud Krähenbühl, assistant-doctorant
  • Marianne Thomann, chargée de projet, Ville de Neuchâtel
  • Milad Zarin, professeur
  • Mehdi Farsi, professeur
  • Alexander Mack, post doc
  • Bernard Haldimann, forestier du cantonnement des Joux
  • Alain Schönenberger, collaborateur scientifique coordinateur
  • Jan Boni, ingénieur forestier communal
  • Frédéric Tüller, de Francis Tüller et fils Sàrl
  • Nicolas Borzykowski, assistant-doctorant, HEG.

L’équipe de recherche du projet a fait une sortie dans la forêt mercredi le 5 novembre 2014. La sortie a été aimablement organisée par Jan Boni, ingénieur forestier de la Ville de Neuchâtel.

Le matin nous avons visité une coupe en forêt protectrice qui est la propriété de la Ville de Neuchâtel à Champ-du-Moulin, Gorges de l'Areuse. Cette coupe, qui a été réalisée sur mandat par l’entreprise Francis Tüller et fils Sàrl, a eu lieu dans une pente raide trempée par la pluie et la première neige.

Avant la coupe, bien au chaud dans le refuge des forestiers, pendant la coupe, et après, au cours du repas pris au restaurant de la Truite à Champ-du-Moulin, les professionnels ont expliqué les évènements et répondu aux nombreuses questions sur les aspects techniques et économiques de la gestion de la forêt. Transportés ensuite à nouveau par le bus mis à disposition par le Service faune, forêts, nature du canton à Chaumont, Jan Boni a présenté aux visiteurs la coupe qui a été réalisée dans la division 16 de la Ville de Neuchâtel et dans la forêt d'un propriétaire privé.

Cette collaboration a permis d'améliorer l'efficacité de l'intervention des forestiers-bûcherons et de rendre plus intéressant les lots de bois mis en vente grâce à un volume plus important de bois. Et nous avons alors eu l’occasion de nous rendre compte des conditions dans lesquelles les arbres poussent et de la qualité différente du bois rond qui jonchait (encore) le sol de la forêt. Pour nous chercheurs habitués à la théorie et rivés sur les chaises de bureau, c’était une journée enrichissante et pleine d’enseignements.

Un grand merci à l’organisateur et aux autres professionnels de la forêt qui se sont volontiers prêtés au jeu des questions-réponses.

Documents de travail et articles

 
Mack, J.A.K., Une analyse non paramétrique de l'efficience technique des exploitations forestières suisse, Journal forestier suisse, no 2, 2015.