Fermer
bandeau_ILF.jpg

Alain Corbellari, Professeur ordinaire

  • Littérature française du Moyen Age (IXe-XVe siècle)
  • Phonétique historique du français et philologie
  • Réception de l’imaginaire médiéval dans la modernité

Postes

  • 1992-1996 : assistant à l’Université de Neuchâtel
  • 1996-2003 : maître-assistant à l’Université de Lausanne
  • depuis 2003 : professeur associé à l’Université de Lausanne (depuis 2011 : mi-temps)
  • depuis 2011 : professeur extraordinaire à l’Université de Neuchâtel

Mandats

  • Président de la section suisse de la de la Société internatinale Rencesvals (pour l'étude des épopées romanes)
  • Président du Collegium Romanicum (Société des romanistes suisses) 
  • Secrétaire de la section suisse de la Société internationale arthurienne 
  • Membre de la Société de linguistique romane 
  • Membre de la Société internationale de littérature courtoise 
  • Membre de la Société de langue et de littérature médiévales d'oc et d'oïl (France) 
  • Membre de la Société des amis de Merlin 
  • Ancien membre du Conseil de direction de la Fondation Ramuz (Pully), membre de 1995 à 2013
  • Membre de la Société des amis de Romain Rolland 
  • Membre de la Société Ernest Renan 
  • Membre de la Société des Amis de Charles-Albert Cingria 
  • Membre de l'Institut neuchâtelois, président de la commission du prix des lycéens de 2001 à 2013
  • Ancien membre de la société suisse d'étudiants de Zofingue (membre actif de 1988 à 1996, membre du comité central et rédaction de la Feuille centrale en 1989-1990), secrétaire de la section neuchâteloise des Vieux Zofingiens depuis 2001, secrétaire central pour la période 2009-2012, président des Vieux Zofingiens neuchâtelois depuis 2012

Direction de travaux et jurys de thèses

Thèses soutenues

Direction de mémoires de Maîtrise

  • 2015
    Samuel Torche, Passer du dé au clavier. Les fora de role play textuel, ateliers virtuels de la transfictionnalité.
  • 2013
    - décembre: Maxime Cario, Le Conte ou le fatras. La fabrique du discours selon un corpus de dits énumératifs du XIIIe siècle.
    - juillet: Maud Becker, Les formes de la violence corporelle dans les continuations du Graal.
    - Yannick Fleury, Jeux et légendes. Des tournois du XIIIe siècle au jeu de rôle sur table contemporain, une réinterprétation du cycle arthurien par le simulacre. (en co-direction avec Jean-Daniel Morerod, Section d’histoire)
  • 2009
    Loraine Gaille Monnat, Le Roman de la Rose de Guillaume de Lorris: fin amor et récit allégorique.

Publications

Essais

  • Joseph Bédier, écrivain et philologue, Genève : Droz, « Publications romanes et françaises » (220), 1997
  • La Voix des clercs. Littérature et savoir universitaire autour des dits du XIIIe siècle, Genève : Droz, « Publications romanes et françaises » (236), 2005
  • Les Mots sous les Notes. Musicologie littéraire et poétique musicale dans l’œuvre de Romain Rolland, Genève : Droz, « Histoire des idées et critique littéraire » (462), 2010
  • Florides helvètes de Charles-Albert Cingria, en collaboration avec Pierre-Marie Joris, Gollion : Infolio, « Le Cippe », 2011.
  • Guillaume d’Orange ou la naissance du héros médiéval, Paris : Klincksieck, « Les grandes figures du Moyen Âge », 2011.
  • Le philologue et son double. Etudes de réception médiévale , Paris : Classiques Garnier, « Recherches littéraires médiévales », 17, 2014.
  • Des fabliaux et des hommes. Narration brève et matérialisme au Moyen Âge , Genève : Droz, « Publications romanes et françaises » , 264, 2015.
  • Coordination de: Charles-Albert Cingria, Œuvres complètes, publiées sous la direction d’Alain Corbellari, Maryke de Courten, Marie-Thérèse Lathion, Daniel Maggetti et Thierry Raboud, Lausanne : L’Âge d’Homme, t. 4, « Essais II », 2016, 1216 p. t. 3, « Essais I », 2018, LX + 994 p.,
  • Prismes de l’amour courtois, Dijon : Editions universitaires de Dijon, « Essais », 2018, 119 p.

Direction d’ouvrages

  • Direction (avec Christopher Lucken) du n° 16 de la revue Équinoxe, « Lire le Moyen Âge ? », automne 1996
  • Direction (avec Alexander Schwarz) du n° 2001/1 de la revue Études de Lettres, « Le Moyen Âge par la bande. BD et Moyen Age »
  • Charles Albert Cingria , Lausanne : L’Âge d’Homme, « Les Dossiers H », 2004
  • Co-édition (avec André Schnyder, et avec la collaboration de Catherine Drittenbass et d’Irène Weber Henking) du volume Translatio litterarum ad penates. Das Mittelalter überstezen — Traduire le Moyen Âge, Lausanne, cahiers du Centre de traduction littéraire (47), 2005
  • Ernest Renan aujourd’hui , Études de Lettres, 3 / 2005
  • Co-édition (avec Jean-Yves Tilliette) du volume Le Rêve médiéval, Genève : Droz, « Recherches et rencontres », 25, 2007
  • Co-édition (avec Raphaël Baroni) de Rencontres de narrativités : Perspectives sur « L'intrigue » musicale, revue électronique Cahiers romands de narratologie, 21, 2011, http://narratologie.revues.org/6390 ///
  • Direction du volume Romain Rolland et la Suisse, Études de Lettres, 3 / 2012.
  • Philologia ancilla litteraturae. Mélanges de philologie et de littérature françaises du Moyen Âge offerts au professeur Gilles Eckard par ses collègues et anciens élèves, en collaboration avec Yan Greub et Marion Uhlig Genève : Droz / Neuchâtel : Recueil de travaux publiés par la Faculté des Lettres et Sciences humaines, 57, 2013.
  • Le Savant dans les Lettres , en collaboration avec Valérie Cangemi et Ursula Bähler Rennes : Presses Universitaires de Rennes, « Interférences », 2014.
  • Le Moyen Âge en bulles, en collaboration avec Aurélie Reusser-Elzingre Gollion : InFolio, « Archigraphy Poche », 2014.

Editions de textes

  • Édition critique des Dits d’Henri d’Andeli (La Bataille des Vins, La Bataille des Sept Arts, Le Lai d’Aristote, Le Dit du Chancelier Philippe), avec transcriptions diplomatique de tous les manuscrits du Lai d’Aristote, Paris : Champion, « Classiques français du Moyen Âge » (146), 2003
  • Gaston Paris – Joseph Bédier, Correspondance, éd. par Ursula Bähler et Alain Corbellari, Firenze : Edizioni del Galluzzo per la Fondazione Ezio Franceschini, « L’Europe des philologues » (1), 2009
  • Joseph Bédier, Philologie et humanisme, articles et préfaces inédits en volume, éd. par Alain Corbellari, Paris : Classiques Garnier, « Recherches médiévales », 4, Série « Magistralia. Leçons et lectures », 1, 2010
  • Charles-Albert Cingria, Œuvres complètes, publiées sous la direction d’Alain Corbellari, Maryke de Courten, Pierre-Marie Joris, Marie-Thérèse Lathion et Daniel Maggetti, Lausanne : L’Âge d’Homme, t. 1 et 2, « Récits », 2011
  • Joseph Bédier, Le Roman de Tristan et Iseut, éd. critique par Alain Corbellari, Genève : Droz, « Textes littéraires français » (619), 2012. 298 p.
  • Charles-Albert Cingria, Œuvres complètes, publiées sous la direction d’Alain Corbellari, Maryke de Courten, Pierre-Marie Joris, Marie-Thérèse Lathion et Daniel Maggetti, Lausanne : L’Âge d’Homme, t. 5, « Propos I », et t. 6, « Propos II », 2013 et 2014.
  • Othon de Grandson, Poésies choisies. Le Livre Messire Ode suivi de Poèmes de la Saint-Velentin, édition et préface d’Alain Corbellari, Gollion : InFolio, « Microméga », 2017, 192 p.
  • Co-édition (avec Christophe Imperiali) de Wagner  et les philosophes, Lausanne : L’Âge d’Homme, « Etre et devenir », 2017, 245 p. :
  • Co-édition (avec Olivier Wicky) du volume n° 2017/2 de la revue Études de Lettres : Du Rhin à l’Oronte : Maurice Barrès écrivain, 208 p. :
  • Co-édition (avec Stefania Maffei Boillat) de L’Aventure du sens. Mélanges de philologie provençale en l’honneur de François Zufferey, Strasbourg : EliPhi, « Travaux de linguistique romane », 2016, 234 p.

Anthologie

  • Léopold Robert vu par les écrivains du romantisme français, anthologie présentée par Alain Corbellari, avant-propos de Michel Schlup, Neuchâtel : Association des Amis de Léopold Robert / Institut d'histoire de l'art et de muséologie / Bibliothèque publique et universitaire, 2008

Roman

  • La Mer illusoire, Lausanne : L’Age d’homme, 2006

Traductions

  • Traduction et présentation des Dits d’Henri d’Andeli, suivis de deux versions du Mariage des Sept Arts, Paris : Champion, « Traductions des Classiques du Moyen Âge » (66), 2003
  • Le Stricker, Amis le Prêtre (Der Pfaffe Amis). Roman du XIIIe siècle, traduit du moyen-haut-allemand et présenté avec la collaboration de Marianne Derron Corbellari, Amiens : Presses du « Centre d’études médiévales », Université de Picardie - Jules Verne, « Médiévales » (37), 2005
  • Jeremias Gotthelf, Benz, trad. de l’allemand par Marianne Derron Corbellari et Alain Corbellari, Genève : Zoé, « Mini-Zoé », 2011. 
  • L’Épopée pour rire. Le Voyage de Charlemagne à Jérusalem et à Constantinople et Audigier, édition bilingue établie, traduite, présentée et annotée par Alain Corbellari, Paris : Champion, « Champion Classiques », 45, 2017, 316 p.
  • Deux contes à rire médiévaux. Le Boucher d’Abbeville, suivi de Trubert, éd. par Jean Rychner et Guy Raynaud de Lage, présentés et traduits par Alain Corbellari, Genève : Droz, « Texte courant », 2018, 253 p.

Articles dans collectifs

  • « Astérix chez Dumézil : une interprétation trifonctionnelle de l’univers goscinnyen », in Bertrand Richet (éd.), Le Tour du Monde d’Astérix, Paris : Presses de la Sorbonne Nouvelle, 2011, p. 87-98.
  • « Chrétien de Troyes paternel et défricheur », in Isabelle Arseneau et Francis Gingras (éds), Cultures courtoises en mouvement, Montréal : Presses de l’Université de Montréal, 2011, p. 380-89.
  • « Fabliaux et légendes urbaines », in Emese Egedi-Kovács (éd.), Littérature et folklore dans le récit médiéval, Budapest : Collège Eötvös József ELTE, 2011, p. 83-94. 
  • « Le Cid à l’opéra : histoire d’une malédiction », in Bénédicte Mathios (éd.), Le Cid, figure mythique contemporaine ?, Clermont-Ferrand : Presses Universitaires Blaise Pascal, « Mythographies et sociétés », 2011, p. 153-64. 
  • « Le mythe du Cid dans la bande dessinée », in Bénédicte Mathios (éd.), Le Cid, figure mythique contemporaine ?, Clermont-Ferrand : Presses Universitaires Blaise Pascal, « Mythographies et sociétés », p. 229-41.
  • « L’orgueil de Guillaume », in Bernard Ribémont (éd.), La faute dans l’épopée médiévale. Ambiguïté du jugement, Rennes : Presses universitaires de Rennes, 2011, p. 219-30. 
  • « Quelques réflexions sur Charlemagne et ses douze pairs », in Sylvie Bazin-Tachella, Damien de Carné et Muriel Ott (éds), Le souffle épique : l’esprit de la chanson de geste : études en l’honneur de Bernard Guidot, Dijon : Éditions universitaires, « Écritures », 2011, p. 241-49.
  • « Miracles et fabliaux, une incompatibilité féconde », in Bénédicte Milland Bove et Olivier Biaggini (éds), Miracles d’un autre genre. Le miracle en dehors de la littérature hagiographique au Moyen Age, Madrid : Casa de Velazquez, 2012, p. 233-40.
  • « Romain Rolland et le théâtre populaire suisse : une rencontre dramaturgique », in Romain Rolland et la Suisse, Études de Lettres, 3 / 2012p. 105-17.
  • « Fantastique médiéval et fantastique potockien », in Entretiens sur le Manuscrit trouvé à Saragosse, éd. par François Rosset, Études de Lettres, 4 / 2012, p. 43-57.
  • « Générations médiévales. Petit essai d’application d’un concept réputé moderne à la littérature du moyen Âge », in Emese Egedi-Kovács (éd.), Dialogue des cultures courtoises, Budapest : Collège Eötvös József ELTE, 2012, p. 57-71.
  • avec Marianne Derron Corbellari, « Tristan und Isolde kindgerecht erzählt. Französische Bearbeitungen des Tristan-Stoffes für die Jugend », in Mittelalter im Kinder- und juglandacée. Akten der Tagung Bamberg 2010, Hg. von Ingrid Bennewitz und Andrea SchindlerBamberg, University of Bamberg Press, « Bamberger interdisziplinäre Mittelalterstudien », 5, 2012, p. 397-408.
  • avec Valérie Cangemi, « In Search of Playful Middle Ages : From Jousting Knights to Modern Reconstitutions », in Philippe Bornet et Maya Burger, Religions in Play. Games, Rituals and Virtual Worlds, Lausanne : Culturel, Recherches en Sciences des Religions, 2, 2012, p. 49-60.
  • avec Hilla Karas, « Les littératures médiévales », in Histoire des traductions en langue française XIXe siècle 1815-1914, dir. par Yves Chevrel, Lieven D’hulst et Christine Lombez, Paris : Verdier, 2012, p. 230-50.
  • « ‘Hé ! las com j’ai esté plains de grant nonsavoir’, : les aventures d’un mot, de Georges Bataille à Rutebeuf », in Philologia ancilla litteraturae. Mélanges de philologie et de littérature françaises du Moyen Âge offerts au professeur Gilles Eckard par ses collègues et anciens élèves, Genève : Droz / Neuchâtel : Recueil de travaux publiés par la Faculté des Lettres et Sciences humaines, 57, 2013, p. 73-87.
  • « Farces de profs contre force de frappe : quelques variations sur la dérision littéraire d’Audigier à Benjamin Péret », in André Gendre, Alain Kamber, Loris Petris et Carine Skupien Dekens (éds), Des mots rayonnant, des mots de lumière, Mélanges Philippe Terrier, Genève : Droz / Neuchâtel : Recueil de travaux publiés par la Faculté des Lettres et Sciences humaines, 58, 2013, p. 17-27.
  • « La Cathédrale comme lieu de mémoire. L’imaginaire cathédralesque dans l’entre-deux-guerres », in Caroline Cazanave (éd.), La Mémoire à l’œuvre. Fixations et mouvances médiévales, Besançon : Presses Universitaires de Franche-Comté, « Annales littéraires de l’université de Franche-Comté », 2013, p. 87-96.
  • « Frank Martin et les langues médiévales », in Elisabeth Gaucher-Remond (éd.), Le Moyen Âge en musique. Interprétations, transpositions, inventions, Rennes : Presses universitaires de Rennes, 2013, p. 141-50.
  • « Romain Rolland inspirateur des musiciens », in Bernard Duchatelet (éd.), Romain Rolland et la musique, Dijon : Éditions Universitaires, « Écriture », 2013, p. 161-70.
  • « Largesses et aberrations du chronotope médiéval : l’exemple de Robin Dubois », in Le Moyen Âge en bulles, Gollion : InFolio, « Archigraphy Poche », 2014, p. 141-64.
  • « Entre opportunité et opportunisme. La place du savoir artistotélicien dans la geste médiévale d’Alexandre », in Ludmilla Evdokimova et Victoria Smirnova (éds), L’Œuvre littéraire du Moyen Âge aux yeux de l’historien et du philologue, Paris : Classiques Garnier, 2014, p. 261-73.
  • « D’un recueil “complet” à l’autre. Les répertoires de fabliaux de Montaiglon-Raynaud au NRCF », in L’Etude des fabliaux après le Nouveau recueil complet des fabliaux, éd. par Olivier Collet, Fanny Maillet et Richard Trachsler, Paris : Classiques Garnier, 2014, p. 15-37.
  • « Remarques sur le vocabulaire du rêve en ancien franaçais », in Federica Diémoz, Dorothée Aquino-Weber, Laure Grüner et Aurélie Reusser-Elzingre (éds), « Toujours langue varie… », Mélanges de linguistique historique du français et de dialectologie galloromane offerts à M. le Professeur Andres Kristol par ses collègues et anciens élèves, Genève : Droz / Neuchâtel : Recueil de travaux publiés par la Faculté des Lettres et Sciences humaines, 2014, p. 53-65.
  • « La chanson » et « La bande dessinée », in Histoire de la littérature en Suisse romande, publ. sous la dir. de Roger Francillon, 2e éd., Carouge-Genève : Zoé, p. 1520-25 et 1526-34.
  • « Les Vaudois osent la rime », in Histoire vaudoise, dir. par Olivier Meuwly, Gollion : InFolio et Bibliothèque Historique Vaudoise, 2015, p. 238-41.
  • « Les enjeux du médiévalisme », in Xi Dong / Ouest-Est. Voies esthétiques, éd. par François Félix, Lausanne : L'Âge d'Homme, « Etre et devenir », p. 228-51 (volume intégralement traduit en chinois : Etudes esthétiques et poétiques de la Suisse contemporaine, Beiijing : Intellectual Property Publishing House, 2015, p. 128-56 pour cet article).
  • « Oublier Shakespeare », introduction à : Le Roi Leïr, Versions des XIIe et XIIIe siècles, édition bilingue dirigée par François Zufferey, Paris : Champion, « Champion classiques », 2015, p. 13-35.

Articles dans revues

  • « Béroul et la dérive des signes : à propos de l’épisode des amants surpris », Méthodes !, 2011, p. 35-40. 
  • « L’ancien français comme refuge. La fascination médiévale d’Émile Littré », Revue des langues romanes, 115/1 (2011), « Le Moyen Âge des imaginations savantes », dir. par Marie Blaise, p. 101-24.
  • « Un texte retrouvé de Bédier. Quand la palinodie rejoint le plaidoyer pro domo », Romania, 130 (2012), p. 202-12.
  • « L’Absence-Présence du Chœur dans le théâtre français du Moyen Âge », Revue d’histoire du Théâtre, 256 (2012 / 4), p. 399-412.
  • « La musique médiévale vue par un moderne : la poétique musicale de Charles-Albert Cingria », Cahiers de Recherches médiévales et humanistes, 26 (2013 - 2), p. 177-91.
  • « ‘Que ne vivent encor les paladins de France !’ De quelques survivances médiévales chez Ronsard », Bibliothèque d’Humanisme et de Renaissance, LXXV (2013), p. 241-57.
  • « Entre réception et histoire des idées : l’histoire des études médiévales comme archéologie de nos passions », Perspectives médiévales [En ligne], 35, 2014, mis en ligne le 01 janvier 2014. URL : http://peme.revues.org/4366; DOI: 10.4000/peme.4366
  • Compte rendu de: Vanessa Obry, Et pour ce fu ainsi nommee. Linguistique de la désignation et écriture du personnage dans les romans français en vers des XIIe et XIIIe siècles, Cahiers de recherches médiévales et humanistes [En ligne], 2013, mis en ligne le 16 février 2015. URL : http://crm.revues.org/13329 .
  • Compte rendu de: Bartsch, Foerster et Cie. La première romanistique allemande et son influence en Europe, éd. Richard Trachsler, Cahiers de recherches médiévales et humanistes [En ligne], 2013, mis en ligne le 16 février 2015. URL : http://crm.revues.org/13338.
  • « Le Moyen Âge savoyard en bande dessinée: grandeur et servitude de la BD didactique », Catalogue de l'exposition Pourpoit, mantel et chaperon. Se vêtir à la cour de Savoie (1300-1450), éd. par Nadège Gauffre-Fayolle, Yvoire : La Chataignière, 2015, p. 105-109.
  • « Le mythe d'Arthur : du monde celte à l'opéra », Le Roi Arthus, Chausson, Avant Scène Opéra, 285 (2015 / 2), p. 76-80.
  • « Lévi-Strauss et la BD : une rencontre paradoxale », Bédéphile, 1 (2015), p. 230-35.
  • « Le jazz millénaire de Charles-Albert Cingria », Epistroophy, 1 (2015), Jazz et modernité / Jazz and modernity, mis en ligne le 16 juillet 2015. URL: http://www.epistrophy.fr/le-jazz-millenaire-de-charles.html.
  • « Onirisme et pulsion de mort dans le Perlesvaus », in Repenser le Perlesvaus (vol. 2), études réunies par Catherine Nicolas & Armand Strubel avec la collaboration de Jean-René Valette, Revue des langues romanes, CXIX (2015 / 1), p. 113-32.
  • « Astérix et le chaudron : une quête du graal qui s’ignore », in Etudes offertes à Danielle Buschinger par ses collègues, élèves et amis à l’occasion de son quatre-vingtième anniversaire, textes recueillis par Florent Gabaude, Jürgen Kühnel et Mathieu Olivier, Amiens : Presses du « Centre d’Etudes médiévales », Université de Picardie – Jules Verne, « Médiévales », 60, 2016, p. 13-21.
  • « Derib et le gaufrier éclaté », Bédéphile, 2 (2016), p. 44-53.

  • « Jacobs à la croisée des chemins : de Flash Gordon à l’invention d’un style », in BD-US : les comics vus par l’Europe, éd. par Marc Atallah et Alain Boillat, Gollion : InFolio, 2016, p. 23-40.

  • « Faire parler le Moyen Âge : de la bande sonore dans la BD médiévalisante », in Le Moyen Âge en bande dessinée, dir. par Tristan Martine, Paris : Karthala, 2016, p. 147-60.

  • avec Marion Uhlig, « D’Orient en Bretagne via Fribourg. Les récits apocryphes de la Passion du Christ dans le manuscrit L 13 de la Bibliothèque cantonale et universitaire de Fribourg », in Les Échanges littéraires entre la Suisse et la France, éd. par Jean Rime, Fribourg : Presses littéraires de Fribourg, 2016, p. 31-41.

  • « Songes ou visions : de l’incertitude des manifestations nocturnes dans la littérature médiévale », in Exprimer la vision spirituelle (XIVe-XVIIe siècles), éd. par Adrien Paschoud et Barbara Selmeci Castioni, Leuven : Peeters, 2016, p. 11-28.

  • « “À quoi rêvent les jeunes filles ?” Variations oniriques sur le motif de la belle endormie », in Expériences oniriques dans la littérature et les arts du Moyen Âge au XIIIe siècle, dir. par Mireille Demaules, Paris : Champion, 2016, p. 103-111.

  • « D’Abélard à Béroul : les traces de l’expérience abélardienne dans les récits tristaniens », in Les Écoles de pensée au XIIe siècle et la littérature romane (oc et oïl), éd. par Valérie Fasseur et Jean-René Valette, Turnhout : Brepols, 2016, p. 63-73.

  • « L’allégorie amusante ou le délicat équilibre du didactisme et de l’humoristique », Critica del testo, XIX/1 (2016), p. 159-71.

  • « Quand l’hypertexte se fait hypotexte. Pour une histoire longue de la littérature médiévale », Poétique, 179 (2016/1), p. 3-14.

  • « Un précurseur inattendu de Saussure : l’invention du couple “signifiant” et “signifié” chez Malherbe », Bibliothèque d’Humanisme et Renaissance, LXXVIII (2016), p. 147-54.

  • « Poulenc moine et voyou : transferts du profane au sacré », in Du langage au style. Singularités de Francis Poulenc, éd. par Lucie Kayas et Hervé Lacombe, Paris : Publications de la Société française de musicologie, 2016, p. 235-44.

  • « L’Ecrivain et le Professeur. Michel Houellebecq et Jean Borie : lecture croisée », Fabula / Les colloques, Les « voix » de Michel Houellebecq, URL : http://www.fabula.org/colloques/document3741.php, 14 mars 2017.

  • « La Philologie science-pilote », Fabula / Atelier, URL : http://www.fabula.org/atelier.php?Philologie_comme_science-pilote, 3 septembre 2017.

  • « Flaubert philologue », in Bulletin Flaubert : http://flaubert.univ-rouen.fr/article.php?id=53, 11 octobre 2017.

  • « Retour sur la ressemblance », Memini [En ligne], 22-23, 2017, mis en ligne le 09 décembre 2017. URL : https://journals.openedition.org/memini/065

  • « Âge d’or et sentiment du progrès dans Le Chevalier au Lion », Op. Cit. Revue des littérature et des arts, “Agrégation  Lettres 2018”, 17, automne 2017

  • « Chrétien de Troyes et le nombre d’or. Essai d’interpétation numérique du Doppelkursus », Vox Romanica, 76 (2017), p. 178-87.

  • « La chanson de geste est-elle française ? », in « Par deviers Rome m’en revenrai errant ». XXe Congrès international de la Société Rencesvals pour l’étude des épopées romanes, a cura di Maria Careri, Caterina Menichetti e Maria Teresa Rachetta, Roma : Viella, 2017, p. 379-93.

  •  « Prestiges du songe dans la chanson de geste tardive », in Emilie Goudeau, Françoise Laurent et Michel Quereuil (éds), « Le Monde entour et environ ». La geste, la route et le livre dans la littérature médiévale. Mélanges offerts à Claude Roussel, Clermont-Ferrand : Presses universitaires Blaise Pascal, 2017, p. 55-63.

  • « Erec sans Enide. Le voyage au bout de la nuit du chevalier errant », in Margherita Lecco (éd.), Studi sulla Letteratura Cavalleresca in Francia e in Italia (secoli XIII-XVI), Alessandria : Edizioni dell’Orso, 2017, p. 17-26.

  • « Palamède im Spiegel seiner selbst im Tristan en Prose. Ein Porträt des Artusritters als Anti-Narziss », in Emotion und Handung im Artusroman, Hrsg. Von Cora Dietl, Christoph Schanze, Friedrich Wolfzettel und Lena Zudrell, Berlin : De Gruyter, 2017, p. 87-98.

  • « Epistre de Jehan Froissart a son chier Eustache Morel (aultrement dyct Deschamps) », Fabula-LhT, 20, – « Le Moyen Âge pour laboratoire », janvier 2018, URL: http://www.fabula.org/lht/20/corbellari.html

  • « Etienne Barilier et l’empire du roman. Laudatio d’Etienne Barilier à l’occasion de sa leçon d’honneur (Lausanne, 6 mai 2013) », mis en ligne le 30 avril 2018, URL: http://www.etienne-barilier.name/Ouvrages%20%28postfaces%20laudationes%20textes%20divers%29.html#Alain.Corbellari.

  • « Le Concombre masqué ou la guerre des mondes », Bédéphile, 4 (2018), p. 71-75.

  • « Humour et émotivité: l’expression des sentiments dans Le Voyage de Charlemagne », Studia Romanica Posnaniensia, 45, 1 (2018), « Raconter les émotions / Raccontare le emozioni », p. 19-29.

  • « Joseph Bédier vu par Paul Meyer », in Engagement und Diversität. Framk-Ruger Hausmann zum 75. Geburtstag, éd par Wolfgang Asholt, Ursula Bähler, Bernhard Hurch, Henning Krauss et Kai Nonnenmacher, Romanische Studien, 4, 2018, p. 99-106.

  • «  “Aux sources de la fantasy” ? Wagner et la BD », in Verdi/Wagner : images croisées 1813-2013. Musique, histoire des idées littérature et arts, éd. par Jean-François Candoni, Hervé Lacombe, Timothée Picard et Giovanna Sparacello, Rennes : Presses universitaires de Rennes, 2018, p. 437-45.

  • « Virgile dans le Cléomadès : la figure de l’écrivain et les merveilles de la fiction », in Les Métamorphoses de Virgile. Réception de la figure de l’Auctor. Antiquité, Moyen Âge, Temps Modernes, éd. par Jean-Louis Haquette et Karin Ueltschi, Paris : Champion, 2018, p. 325-32.

  • « Le roi laboureur. Enquête sur un motif indo-européen », in Un clers ait dit que chanson en ferait. Mélanges de langue, d’histoire et de littérature offerts à Jean-Charles Herbin, éd. par Marie-Geneviève Grossel, Jean-Pierre Martin, Ludovic Nys, Muriel Ott et François Suard, Valenciennes :  Presses universitaires de Valenciennes, 2018, p. 243-251.

  • « Bédier au Cabaret Voltaire. La réception du bédiérisme par ses premiers critiques », in L’Ombre de Joseph Bédier, éd. par Craig Baker, Marcello Barbato, Mattia Cavagna et Yan Greub, Strasbourg : Editions de Linguistique et Philologie, « Etudes et textes romans du Moyen Âge », 2018, p. 139-54.

  • « La tomaison de albums de Buddy Longway a-t-elle valeur de chapitrage », in Les Avatars du chapitre en bande dessinée, éd. par Raphaël Baroni et Anaïs Goumand, Cahiers de narratologie [En ligne], 34, 2018, mis en ligne le 21 décembre 2018, URL : http://journals.openedition.org/narratologie/9048

 

  • 1991 : licence ès lettres de l’Université de Neuchâtel
  • 1992 : DEA de littérature française médiévale de l’Université de Paris IV (Paris-Sorbonne)
  • 1996 : doctorat ès lettres de l’Université de Paris IV (Paris-Sorbonne)

Contact

Bureau 2.N.03

alain.corbellari@unine.ch 

Tél.: 032 718 18 96