Fermer
_flsh_histoire_choix.jpg

Coraline Guyot

Coraline_guyot.png

Coraline Guyot

Assistante doctorante

Chaire d’histoire moderne

Espace Tilo-Frey 1

2000 Neuchâtel

Téléphone : +41 32 718 17 47

coraline.guyot@unine.ch

Bureau B.1.N.08

Réception: sur rendez-vous

 

Parcours 

En 2016, à l’aboutissement d’un bachelor généralisé en histoire de l’art et histoire à l’Université de Neuchâtel, j’ai obtenu le prix d’excellence de la Société des Alumni diplômés pour mon travail en histoire moderne sur « La mise en scène artistico-politique de Richelieu à travers la Galerie des Hommes Illustres du Palais-Cardinal : Les enjeux d’une réappropriation, par écrit, de Marc Vulson, vingt ans plus tard ». J’ai ensuite réalisé un master en histoire de l’art avec spécialisation en Science historique de la culture à l’université de Lausanne. En juin 2018, j’ai soutenu mon mémoire de master sous l’intitulé « Gustave de Beaumont. Regards sur une trajectoire genevoise oubliée », qui a débouché sur une exposition au Musée Eugène Burnand (VD) en novembre 2018, sous le titre « L’ami genevois : Gustave de Beaumont (1851-1922) » (Catalogue numérique du peintre Gustave de Beaumont). 

En parallèle de mes études, j’ai travaillé réciproquement pour les centres d’archives du CEJARE à Saint-Imier et celui de la Bibliothèque publique et universitaire de Neuchâtel. J’ai également eu l’occasion d’œuvrer au sein du Art et marges musée de Bruxelles puis d’obtenir le poste collaboratrice scientifique du département d’art du NMB Nouveau Musée Bienne.

En septembre 2019, j’ai rejoint l’Institut d’histoire comme assistante-doctorante auprès du professeur Olivier Christin.

Recherche

À travers l’historiographie, les discours sur les artistes suisses e formation à Paris demeurent souvent tributaires du prisme de l’institutionnalisation académique d’une part, des salons et expositions universelles d’autre part. Cette démarche occulte de fait une réflexion portant sur le côté social de l’atelier ou de l’école d’art et leur rôle en tant que créateur d’une forme de sociabilité.

Par le biais des sources épistolaires, j’étudie ainsi plusieurs artistes suisses contemporains s’inscrivant dans un important réseau amical et artistique prenant corps au cours de leurs années de formation parisiennes. Les jeunes rapins, libérés du carcan familial y expérimentent, la « vie d’adulte » à travers la professionnalisation, mais aussi les rencontres amicales ou amoureuses.

L’étude de leur quotidien par le biais des correspondances échangées avec leur famille dresse une histoire vivante et anecdotique d’un Paris qui, à travers les mondanités, oscille entre enjeux de représentations et de visibilités. Parallèlement, l’image d’Épinal véhiculée par la vie de bohème du jeune artiste insouciant s’accompagne en réalité de nombreux enjeux ; se loger, se nourrir, se former et surtout se faire un nom.

Ce travail se veut ainsi à la jonction entre les deux disciplines que sont l’histoire de l’art et l’histoire, en faisant appel aussi bien à des notions d’histoire sociale et culturelle, de sociologie que d’étude des biographies d’artistes.

Enseignement

« Séance d’introduction : Miracles et prodiges », dans le cours de spécialisation en histoire moderne : Miracles et prodiges aux XVI-XVIIe  siècle. Le surnaturel à l’épreuve de la science, Olivier Christin.

« Les comètes », dans le cours de spécialisation en histoire moderne : Miracles et prodiges aux XVI-XVIIe  siècle. Le surnaturel à l’épreuve de la science, Olivier Christin.

« Séance de conclusion : Miracles et prodiges », dans le cours de spécialisation en histoire moderne : Miracles et prodiges aux XVI-XVIIe  siècle. Le surnaturel à l’épreuve de la science, Olivier Christin.

Publications

  • Coraline Guyot et Diane Esselborn, Jules Blancpain (1860-1914), Bienne : Revue Intervalles, n° 114, 2019. 
  • Coraline Guyot et Bernadette Walter, « NMB Nouveau Musée Bienne », in : Annales Biennoises 2018, Bienne : Gassmann, 2019, pp. 166-170.
  • Coraline Guyot et Bernadette Walter, « La collection de la Fondation Robert », in : Les larves et libellules de | Die Libellenlarven von Paul-André Robert, Pays-Bas : KNNV Publishing, 2019, p. 14.
  • Coraline Guyot, « Sortie d’église en Valais » et « Chien de chasse couché », in : L’héritage insoupçonné d’Alfred Dumont (1828-1894), Genève : Georg éditeur, 2018, pp. 84-85 et 110-111. 
  • Coraline Guyot, « Jean-Pierre Rostenne, des cannes composites et colorées : entre symbolisme et traditions », in : Outsider art magazine, n° 13, Palerme : Associazione Culturale Osservatorio Outsider Art, 2017. 

Projet de recherche

fotolia_394270-1.jpg (lecture)L’image de la modernité artistique : Paris, capitale de l’art suisse ?

Création et fonctionnement d’une communauté d’apprentis

 artistes suisses dans le Paris fin de siècle