Fermer
_flsh_geo_choix.jpg

Géographies des grands enjeux contemporains

 

Présentation générale

Le Master « Géographies des grands enjeux contemporains » forme les étudiants à l’analyse des questions clés auxquelles les sociétés sont aujourd’hui confrontées :

  • L’urbanisation planétaire et ses défis au Nord et au Sud
  • Les migrations internationales et la question des réfugiés
  • Le rôle des nouvelles technologies dans les transformations politiques
  • Les dimensions sociales du changement climatique

 

..... 

 

Objectifs

Le Master « Géographies des grands enjeux contemporains » fournit aux étudiants :

  • Les capacités d’analyser et de comprendre de façon critique les aspects géographiques des grandes logiques de transformation des sociétés contemporaines ;
  • Les moyens d’élaborer des solutions pertinentes et innovantes aux grands problèmes de société (sécurité, urbanisation, migration, changement climatique) ;
  • Une formation interdisciplinaire, puisqu’il s’inscrit dans le Master en Sciences Sociales de la Maison d’Analyse des Processus Sociaux (MAPS) www2.unine.ch/maps ;
  • Des compétences approfondies en méthodes qualitatives et quantitatives nécessaires à leurs futures activités professionnelles.


Débouchés professionnels

La polyvalence et la capacité d’adaptation des géographes, auxquelles les étudiants de ce Master sont formés, sont reconnues sur le marché du travail dans lequel ils n’ont pas de peine à s’insérer. On trouve ainsi de nombreux géographes formés à Neuchâtel dans : les administrations publiques, la presse et les médias audiovisuels, les bureaux privés (aménagement du territoire, environnement) et les organisations non gouvernementales (ONG) et internationales. La géographie est aussi une discipline enseignable au niveau secondaire I (avec un BA) et II (avec un MA).

Les enseignants

L’équipe enseignante a pour particularité de s’intéresser à des questions d’une grande actualité et d’intervenir fréquemment dans le débat public. Par ailleurs, ses professeurs sont très actifs dans la recherche de pointe en géographie avec de très nombreuses recherches, réseaux de collaboration et publications internationales. 

Francisco Klauser est professeur de géographie politique. Ses recherches s’organisent autour de deux grands axes thématiques : « espaces et pouvoirs à l’ère numérique » et « géographie politique des risques ». Il étudie notamment les problématiques de la ville intelligente, de la surveillance des mobilités et des territoires, et des insécurités urbaines.


Etienne Piguet est professeur de géographie des mobilités. Ses recherches portent sur les politiques migratoires, les réfugiés et le changement climatique. Il dirige actuellement un projet de recherche sur la mobilité des étudiants et contribue à l’Intergovernmental Panel on Climate Change. Il est vice-président de la Commission fédérale pour les questions de migrations.
 
Martine Rebetez, professeure de climatologie appliquée, est une spécialiste des changements climatiques et de leurs conséquences et enjeux pour les sociétés. Elle a publié les résultats de nombreuses recherches concernant particulièrement la Suisse, l’Europe et la région alpine.
 
Ola Söderström, professeur de géographie sociale et culturelle, est un spécialiste du développement urbain. Il travaille depuis trente ans sur les grands enjeux contemporains de l’urbanisation : la justice sociale, la diversité culturelle, la gouvernance des villes à l’ère de la mondialisation.

 
L’atout de la proximité

Un atout principal de la formation en géographie à l’université de Neuchâtel réside dans la proximité entre enseignants, chercheurs et étudiants. L’équipe de l’institut est très disponible et soucieuse du parcours de formation des étudiants. Les étudiants ont par ailleurs de nombreuses occasions de se rencontrer à des fins studieuses ou festives par l’intermédiaire de la LAGUNE (l’association des
étudiants de géographie : www.facebook.com/lagune.unine?ref=hl et de la Société Neuchâteloise de Géographie www.s-n-g.ch/spip.php?article109 qui organisent de nombreuses activités (conférences, excursions, apéros, films, atelier « débouchés
professionnels »).


Conditions d’accès et inscriptions

Les titulaires d’un bachelor d’une université suisse comprenant 60 crédits en géographie au minimum sont automatiquement admis. Les titulaires d’autres bachelors suisses ou étrangers peuvent déposer un dossier d’admission (informations: http://www2.unine.ch/unine/cms/site/unine/lang/fr/admission). Un programme de rattrapage est prévu pour ces étudiants. Il varie en fonction des enseignements suivis en BA et sera donc établi au cas par cas, mais il suit les principes suivants :
-    jusqu’à 20 ECTS sont demandés pour des études partielles en géographie au niveau BA
-    jusqu’à 40 ECTS sont demandés pour des études dans une autre discipline MAPS ou proche (sociologie par exemple)
-    jusqu’à 60 ECTS sont demandés pour les étudiants d’autres disciplines
-    jusqu’à 40 ECTS sont demandés pour un accès en branche secondaire.

 

Informations pratiques 

Crédits : 90 (ou 120 avec bloc libre)
Durée : 3-4 semestres
Début des cours : Septembre
Langue : Français
Admission : 60 ECTS en géographie au niveau BA

Délais d'inscription

  • jusqu'au 30 avril pour l'année en cours (pour les étudiants étrangers) ;
  • jusqu'au 1er août pour l'année en cours (pour les étudiants suisses)

 

A télécharger

Contacts

Ola Söderström
Tél. +41 (0)32 718 17 97
ola.soderstrom@unine.ch

Prof. Etienne Piguet (suppléant)
téL. +41 (0)32 718 19 19
etienne.piguet@unine.ch