Tifenn Beuret

Assistante

Chaire de droit administratif

Prof. Valérie Défago

Avenue du 1er-Mars 26
CH-2000 Neuchâtel

Téléphone : +41 32 718 29 28
Courriel : tifenn.beuret@unine.ch

Permanence : -

Parcours

Dès octobre 2013 : assistante-doctorante, chaire de droit administratif et de procédure administrative (chaire de droit administratif dès août 2015)

2013 : Master en droit avec orientations droit public et avocature, Université de Neuchâtel

Mémoire de Master : « Les installations solaires en tant qu’élément contribuant à la production d’énergie renouvelable – Présentation des différents instruments juridiques au service de leur mise en place »

2012 : Bachelor en droit, Université de Neuchâtel

Publications

2015

Nguyen Minh Son / Beuret Tifenn, La procédure administrative par la jurisprudence – années : 2013-2014, Berne/Neuchâtel 2015

2014

Défago Gaudin Valérie / Beuret Tifenn / Cavelti Andrina, Droit administratif, Le droit pour le praticien 2013/2014, Bâle/Neuchâtel 2014, p. 27-54.

Nguyen Minh Son / Beuret Tifenn / Cavelti Andrina, Procédure administrative, Le droit pour le praticien 2013/2014, Bâle/Neuchâtel 2014, p. 363-374.

Sous la direction de Pierre Moor, La jurisprudence du Tribunal fédéral en matière de droit public publiée en 2013, in : RDAF 2014, n° 50 (note avec Nesa Zimmermann), 51 et 53.

Thèse

« Le développement de l’urbanisation à l’intérieur du milieu bâti »

Résumé : En Suisse comme ailleurs, les surfaces sollicitées par l’habitat, le travail, les loisirs et la mobilité augmentent constamment et cela a pour conséquence d’engendrer des conflits d’utilisation du sol, le territoire n’étant pas extensible. La loi fédérale sur l’aménagement du territoire (LAT ; RS 700), entrée en vigueur en 1980 et dont les buts sont notamment une utilisation judicieuse et mesurée du sol ainsi qu’une occupation rationnelle du territoire, a pour objectif de concrétiser le mandat constitutionnel en matière d’aménagement du territoire. Elle a rapidement présenté des lacunes et particulièrement dans le domaine de l’urbanisation.

Ainsi, cette recherche se construit en trois étapes. Premièrement, elle vise l’étude de la notion de développement de l’urbanisation à l’intérieur du milieu bâti, notion qui oblige les cantons et les communes à prendre des mesures d’exécution pour poursuivre les objectifs principaux d’aménagement du territoire. Ensuite, elle tend à mettre en évidence les obstacles et instruments juridiques qui freinent le développement de l’urbanisation dans le milieu bâti. Enfin, elle permettra d’offrir une large palette de moyens à disposition des autorités pour parvenir à une meilleure utilisation de la zone à bâtir, limiter l’utilisation croissante du sol et ainsi éviter le mitage du territoire.