Fermer
bannière 1.jpgbannière 2.jpgbannière 3.jpg

Agriculteurs et propriétaires de forêt

 Zuckerrübe

Agriculteurs et propriétaires de forêts
Depuis votre dernière visite dans vos champs bordés d’un cours d'eau, avez-vous constaté la disparition de quelques betteraves ou quelques tiges de maïs ? Avez-vous constaté que le niveau de l'eau s'est élevé ces derniers jours, et cela bien qu’il n’ait pas plu, ou même que le chemin le long de la berge s’est effondré ? Ou bien une partie de votre forêt est-elle soudain inondée ? Dans ce cas, un castor vit probablement dans les eaux à proximité.

Pourtant, avant de vous attaquer vous-même à leur barrage, prenez dans tous les cas tout d’abord contact avec le garde-faune ou l’administrateur de la chasse responsable. Il vous conseillera. Car le castor ainsi que ses constructions (barrages et huttes) sont protégés. Cliquez ici pour trouver l’adresse des personnes responsables dans votre région.

Prévention
Les mesures permettant d’éviter les dommages causés par le castor sont nombreuses. Vous trouverez des informations à ce sujet sous Conflits et solutions . Tant qu’il ne s’agit que d’éviter les dommages d’abroutissement, vous pouvez intervenir simplement en posant une clôture électrique ou quelque chose de similaire.

Dédommagements
Selon la loi fédérale sur la chasse, les dommages causés par les espèces protégées au niveau fédéral donnent droit à un dédommagement. A l’adresse Concept Castor Suisse  , vous trouverez quels cas sont dédommagés : la Confédération et les cantons indemnisent les dommages causés à l’agriculture et aux forêts (déduction faite du seuil minimal d’indemnisation qui varie d’un canton à l’autre de CHF 100 à 400.-).

Par contre, les dommages causés aux infrastructures ne sont pas indemnisés. Ils doivent être pris en charge par le propriétaire lui-même, qu’il s’agisse d’une personne privée, d’une commune ou du canton.