Fermer
bannière 1.jpgbannière 2.jpgbannière 3.jpg

Terrier artificiel

Une solution simple et élégante pour les terriers qui s’effondrent régulièrement au même endroit est l’installation d’un terrier artificiel. On propose aux castors, au même endroit où ils ont construit leur terrier, un grand tuyau de béton qu’ils adoptent en règle générale très vite et durablement. 

Les coûts pour un tel terrier artificiel se montent, selon le matériel utilisé et les circonstances sur place, entre CHF 2’000 et 5'000.-.

Les photos ci-après montrent les différentes étapes de l’installation d’un terrier artificiel et ce à quoi il faut veiller pour que le terrier soit accepté et que l’on évite ainsi de nouvelles activités de creusement autour du terrier.

Andi Beck et Peter Hohler ont rédigé à ce propos un article en allemand qui présente également ce travail de manière très claire.
Beck & Hohler 2000: Einsatz von künstlichen Biberbauten. Ingenieurbiologie 1/00

 

Ici vous pouvez télécharger deux plans de terriers artificiels: 

et deux films qui montrent tout le processus de la construction accélérée. 


Construction d’un terrier artificiel
(Toutes les photos : Daniel Trachsel)

Le terrier du castor était placé ici, directement sous le chemin qui longe le cours d'eau à env. 5 m de distance.































Le terrier du castor était placé ici, directement sous le chemin qui longe le cours d'eau de près. Distance de 3-4m de l’eau.



















Une fois que le terrier a été ouvert, on voit le tunnel qui y menait depuis le cours d’eau.



















Avec une excavatrice, on creuse une tranchée parallèlement au cours d’eau dans laquelle on enterre la grille. Celle-ci doit empêcher les castors de continuer à creuser sous le chemin.































Pour le terrier en soi, on peut utiliser un tuyau de béton d’un diamètre de 1 m et d’env. 1 m de long.



















Le tuyau est installé à l’endroit où se trouvait le terrier effondré. Il est rempli à environ 1/3 de sable pour former la base.

A plusieurs occasions, on a constaté que les castors ont certes accepté le terrier, mais ils ont tenté peu après d’en construire un deuxième juste à côté. Probablement le tuyau de béton n’était pas assez grand pour abriter toute une famille, raison pour laquelle, dans certains cas, il faudrait envisager un terrier en forme de Y : le tuyau qui conduit depuis l’eau au terrier devrait se ramifier, avec un terrier artificiel construit à chaque extrémité. Ceci ne renchérit pas trop la construction et peut éviter de nouveaux tunnels.

 







Ensuite on referme le tuyau du côté opposé au cours d’eau.
































Pour éviter que les castors ne creusent à côté du terrier artificiel et que la route ou le chemin ne s’effondre à nouveau, on enfonce une grille dans le sol, parallèlement au cours d'eau. Celle-ci doit être enfoncée assez profondément pour que les castors ne puissent pas creuser plus loin sous la grille.


























Vu que, lors de la construction d’un terrier artificiel, il faut le plus souvent détruire le tunnel d’accès pour fermer correctement les trous, on peut en installer un jusqu’au cours d’eau avec une conduite en U qui devrait avoir une section de 50 cm.

Dans ce cas, il est important que tout soit bien fermé par des grilles devant le terrier artificiel, sans quoi les castors creusent encore plus loin sous le terrier et tout s’effondre à nouveau.











Le terrier artificiel peu avant d’être recouvert de terre.














Chaque terrier de castor a un trou d’aération, sans quoi les habitants étoufferaient. Ici on installe un trou d’aération artificiel au moyen d'un tuyau en béton à partir de l'habitacle. Dans ce cas il faut veiller à ce que l’eau de pluie ne puisse pas y pénétrer. La meilleure solution est de faire le trou d’aération avec un petit tuyau à partir de l’habitacle, comme on le voit sur la photo.








Terrier artificiel (à gauche de la grille) et trou d’aération (à droite de la grille) avant d’être recouverts.













Terrier artificiel terminé. L’habitacle se situe directement sous le chemin. Tout ce qu’on peut encore voir sont les grosses pierres blanches du trou d’aération.














Terrier artificiel terminé. L’habitacle se situe directement sous le chemin. Le cours d’eau se trouve à gauche, derrière la haie.














Retour au tableau