Fermer
bannière 1.jpgbannière 2.jpgbannière 3.jpg

Solutions

Dans notre environnement cultivé, le castor est confronté à divers problèmes

Le problème : routes très fréquentées en relation avec des centrales électriques ou des ouvrages artificiels le long des cours d’eau.

 

Lors de ses déplacements, le castor ne s’éloigne pratiquement jamais de l’eau s’il n’y est pas contraint. Par contre, si une centrale ou un ouvrage transversal artificiel lui coupe le passage dans l’eau, le castor contourne l’obstacle par la terre ferme. Et s’il doit alors traverser une route, il risque sa vie. Le danger est particulièrement grand aux endroits où une route très fréquentée passe sur un barrage au fil de l’eau ou si un cours d'eau passe sous une route et qu’un ouvrage est situé directement sous le pont. Selon la profondeur de l’eau après le seuil et la vitesse d’écoulement du cours d’eau, un seuil de 30-40 cm peut déjà représenter un obstacle insurmontable pour un castor. 

  

La solution : des rampes en bois ou de grosses pierres

Si un cours d’eau est canalisé des deux côtés par des murs en béton, un seuil comme celui de la photo de gauche peut être insurmontable pour le castor. Celui-ci doit alors quitter le cours d’eau dans la partie inférieure et contourner l’obstacle par la terre ferme. Et s’il doit alors traverser une route, il risque sa vie.

Une petite rampe en bois ou de grosses pierres placées sur l’une des deux rives peuvent lui permettre de passer facilement le seuil.

 

 

 





 

Le problème : centrales électriques

Il arrive régulièrement que le castor soit attiré par le courant vers les grilles placées devant les turbines d'où il ne peut plus repartir par ses propres forces. Si on ne le découvre pas à temps pour le sauver, il se noie. 

 









La solution : des aides flottantes pour ressortir


On installe une sorte de radeau aussi près que possible des grilles, sur lequel un castor qui se trouve attiré par les turbines peut grimper pour se sauver et se reposer. Si la situation le permet, on devrait installer une passerelle à partir de ce radeau grâce à laquelle le castor peut retourner sur la terre ferme en toute sécurité.











Depuis un point de sortie sous la forme d’un radeau flottant, un castor devrait pouvoir retourner de lui même sur la terre ferme par une rampe.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Une autre possibilité est l’installation de passerelles pour le castor au-dessus du barrage sur les deux rives. Après quoi, le chemin doit permettre au castor de contourner le barrage en toute sécurité. Dans ce cas, il faut absolument veiller à ce que le castor ne doive pas traverser une route.