Fermer
bannière 1.jpgbannière 2.jpgbannière 3.jpg

Pelage


Le castor possède une des fourrures les plus denses du règne animal, ce qui est typique pour les espèces vivant dans l’eau. C’est sous le ventre qu’elle est le plus épaisse, atteignant jusqu’à 23'000 poils par cm2. Ou pour le dire de manière plus imagée : si l’on dessine un point au stylo sur notre peau, cela représente la surface sur laquelle le castor a 300 poils. La densité de la fourrure empêche l’eau de pénétrer jusqu’à la peau. En hiver, une couche de graisse jusqu'à 3 cm d’épaisseur protège le castor du froid de l’eau.

Une glande anale produit un liquide avec lequel le castor soigne son pelage. Mais cette sécrétion ne sert pas à imperméabiliser la fourrure. Le castor est protégé uniquement par son pelage, en particulier l’épaisseur des poils de bourre. 

Le pou du castor Platypsyllus castoris

Dans son pelage, le castor porte un parasite bien particulier : le pou du castor (Platypsyllus castoris) qui n’a ni yeux, ni ailes.  En fait, il ne s’agit pas vraiment d’un pou, mais d’un coléoptère qui vit exclusivement sur les deux espèces de castors et s’y est développé pendant les derniers millions d'années.


Images: Borer Matthias, Musée d'histoire naturelle, Neuchâtel

Veuillez installer le plugin Flash
Veuillez installer le plugin Flash