Fermer
bannière 1.jpgbannière 2.jpgbannière 3.jpg

Castor et bois mort

 

Un des gros défauts de nos cours d’eau est leur lit rectifié, consolidé, stabilisé, et le plus souvent trop étroit. Il manque ainsi d’importants habitats pour un grand nombre d’espèces. Là où vit un castor, il y a plus de structures différentes grâce au bois mort d’arbres parfois encore debout, ou abattus et emportés par le courant. Ces dernières structures sont avant tout utiles aux poissons pour se cacher de leurs prédateurs. Mais elles sont aussi utilisées par de nombreuses espèces d’invertébrés pour la ponte. 

Plus de poissons grâce au castor
Les recherches ont montré que la biomasse de poissons disponibles dans les eaux habitées par des castors peut être jusqu’à 80 fois plus importante que dans les eaux sans castor.

Ulrich Campell avait déjà constaté cette relation en 1570, montrant ainsi qu’il était largement en avance sur son temps. Dans son ouvrage Raetiae Alpestris Topographica Descriptio il écrit à ce sujet :

(…) vu que les castors sont nombreux dans les eaux, certains prétendent qu'ils ingurgitent les poissons de la même manière que les loutres, alors que d’autres au contraire maintiennent que c’est justement là où vit le castor que l'on trouve une quantité surabondante de poissons (...). 


Influence du castor sur les poissons
Mais l’influence du castor sur les populations de poissons fait encore et toujours l’objet de discussions animées et controversées. L’Université de Southampton a élaboré, sur mandat du Scottish Natural Heritage , une étude critique sur la littérature publiée concernant l’influence du castor sur les sortes et les quantités de poissons en général. Les principales constatations qui en découlent sont les suivantes :
 

  • Les études sont plus nombreuses à propos de C. canadensis  (90) que de C. fiber (8).    

Les principales influences positives du castor sur les poissons sont : 

  • plus grande diversité d’habitat,
     
  • plus d’habitats se prêtant à la reproduction et à l’hivernage,
     
  • biomasse plus importante d’invertébrés et
     
  • possibilités de se retirer aussi bien lors de crues qu'en basses eaux.
     

Les principales influences négatives du castor sur les poissons sont : obstacles pour la migration des poissons par la construction des barrages, perte de frayères en raison de la plus haute sédimentation dans les plans d’eau des castors et diminution de la teneur en oxygène dans ces mêmes plans d’eau. 
 

  • D’une manière générale : les influences positives (157) ont été plus souvent mentionnées que les négatives (102).
     
  • L’influence du castor sur les populations de poissons est très différente selon l’endroit et le temps, et on le constate aussi bien pour une même espèce qu’entre différentes espèces de poissons.
     
  • Une enquête auprès de 45 ichtyologistes nord-américains et européens (70%) a montré qu’ils estiment que l’influence générale du castor sur les populations de poissons est positive. 
  • L’influence du castor sur la fréquence et la productivité des salmonidés migrateurs a été considérée comme positive.
     
  • L’influence des barrages de castors sur les migrations des organismes aquatiques dans les petits cours d’eau a été majoritairement considérée comme négative.
     
  • Un point intéressant : plus de la moitié de toutes les influences du castor sur les populations de poissons considérées comme positives ont été confirmées par les recherches. Par contre, même dans les publications scientifiques, 71% des influences négatives étaient purement spéculatives.