Fermer
bannière 1.jpgbannière 2.jpgbannière 3.jpg

Castor et biodiversité

Un paysagiste est de retour
Le talent du castor pour adapter activement son habitat selon ses propres besoins est unique dans le règne animal. Au moyen de ses barrages, il crée des plans d'eau et des zones humides, relève ainsi le niveau de la nappe phréatique et provoque par là un changement de la végétation des surfaces concernées. En abattant des arbres en automne et en hiver, il permet à la lumière et à la chaleur du soleil de pénétrer jusqu’au sol, créant une mosaïque de surfaces successives. Il crée du bois mort avec les arbres abattus et écorcés, ou ceux qui ont été noyés et sont morts dans un bassin qu’il a créé. Avec les huttes et les passages qu’il creuse dans les rives, il crée des zones où l’eau peut pénétrer, augmentant ainsi la diversité structurelle des zones aquatiques.

Là où le castor est actif, la vie s’épanouit
Toutes ces activités entrainent une grande diversité structurelle dans les eaux occupées par le castor, ainsi qu’une meilleure dynamique, aussi bien dans qu’autour de l’eau, ce dont profite un grand nombre d’espèces végétales et animales. Dans les espaces aménagés par les castors, on trouve plus d’amphibiens, d’oiseaux, de libellules et d’espèces de poissons. Aussi bien la diversité des espèces que la densité des populations, autrement dit la biomasse, sont plus élevées que dans des eaux sans castor.

Espèce clé des milieux aquatiques
Avec le castor, c’est une espèce clé pour les paysages et les milieux aquatiques qui est de retour. On entend par là une espèce dont dépend la survie de nombreuses autres espèces. Par son mode de vie, il influence et régularise tout un écosystème.

Un partenaire important pour la promotion et le maintien à venir de la biodiversité
A l’avenir, le castor peut contribuer de manière importante à rendre les zones aquatiques à leur état naturel. Lorsqu’on planifie des projets de revitalisation des zones aquatiques, on devrait toujours inclure d’emblée le castor. Si l’on tient compte de ses besoins pour son habitat (voir aussi Espace réservé aux cours d’eau), on satisfait aussi le plus souvent les exigences concernant l’espace réservé aux eaux prévues par la révision de la loi sur la protection des eaux. Le castor peut servir d'indicateur pour les bons projets de revitalisation. On peut dire simplement : si, après la revitalisation d’un cours d’eau, on n’a pas ou pratiquement pas de conflits avec le castor, les conditions cadre de la loi ont été bien appliquées. 

 

Protéger le castor ne signifie donc pas juste protéger une seule espèce, mais bien tout un écosystème, et par là même la biodiversité des milieux aquatiques en général.