Fermer
bannière 1.jpgbannière 2.jpgbannière 3.jpg

Historique

2010 La fusion entre le CSCF et le karch est entérinée par la reconnaissance officielle de la fondation CSCF&karch.

2009 Les neufs centres nationaux de gestion de données faunistiques et floristiques adoptent un seul et même code de déontologie pour réguler les flux d’informations. Le CSCF ouvre son interface de saisie en ligne de données fauniques WEBFAUNA.

2007  Le CSCF ouvre son interface de commande de publications en ligne.

2006 Le CSCF et le Karch déménagent et se retrouvent sous le même toit.

2005  Le CSCF édite son trentième ouvrage consacré aux Libellules. Riche du niveau le plus récent des connaissances accumulées en Suisse sur le groupe, cet ouvrage a la particularité d'être illustré de planches originales du célèbre peintre naturaliste Paul-André Robert.

2003  Par décision de l'OFEFP et de l'OFES, le CSCF est chargé de la mise en place du noeud suisse du réseau mondial de diffusion d'informations sur la biodiversité (Global biodiversity information facility - GBIF). Il engage son huitième collaborateur.

2002  L'antenne CSCF pour le sud des Alpes est créée au Musée d'histoire naturelle de Lugano.

2001  Le CSCF est reconnu Centre national de compétence pour la faune par la Confédération. Après discussions avec les cantons, l'OFEFP augmente son apport financier pour couvrir la totalité de son budget de fonctionnement.

L'Université de Neuchâtel pérennise officiellement son soutien logistique et technique au CSCF.
Ouverture de deux serveurs interactifs d'informations cartographiques et tabulaires sur www.cscf.ch.

1999  L'OFEFP charge le CSCF de définir une stratégie de révision périodique du statut Liste rouge des espèces de la faune suisse et lui assure des moyens complémentaires pour lancer de nouveaux projets. Il le charge en outre de la récolte des données indispensables pour les indicateurs Z3/Z4 Libellules, Lépidoptères diurnes et Orthoptères du projet BDM-CH.

L'antenne suisse allemande du CSCF est créée à Agroscope FAL à Reckenholz. Sa tâche sera d'actualiser et de développer une base de données décrivant l'écologie des espèces de la faune suisse, complément important de sa base de données chorologiques gérée au siège central.

1998  Le CSCF se présente sur la toile.

1995  Avec l'aide de l'Etat de Neuchâtel, de l'Office fédéral de l'éducation et de la science (OFES) et du DCAL, le CSCF acquiert le système d'information géographique ARCINFO. Il finance la mise en réseau haute capacité de ses machines et de celles du Muséum. Ce dernier lui propose des locaux plus grands.

1990  La fondation CSCF est créée. Ses membres, l'Université de Neuchâtel, la commune de Neuchâtel et la Ligue suisse pour la protection de la nature (actuelle Pro Natura), lui garantissent respectivement locaux, système informatique et soutien financier.

Il est officiellement reconnu par l'Office fédéral de l'environnement, des forêts et du paysage (OFEFP) et la majorité des cantons suisses qui ensembles s'engagent à couvrir ses frais de fonctionnement. Le directeur est nommé et quatre collaborateurs engagés.

1985  Le CSCF est créé à Neuchâtel sous l'impulsion de Willy Matthey (Université de Neuchâtel), de Christophe Dufour (Muséum d'histoire naturelle), de Willy Geiger (Pro Natura Suisse) et de Jean-Carlo Pedroli (Service de la chasse et de la pêche du canton de Neuchâtel). Il déploie ses premières activités dans le suivi de deux inventaires nationaux consacrés aux papillons diurnes et aux libellules. Sa banque de données est implantée sur ORACLE au Département de calcul de l'Université (DCAL).