Fermer

Se déplacer

Masques obligatoires dans les transports publics

A partir du 6 juillet 2020, le port du masque est obligatoire en Suisse pour les déplacements dans les transports publics.

L’achat d’un masque est pris en charge pour les déplacements professionnels. Les membres du personnel peuvent facturer 1 franc par trajet (2 francs pour un aller et retour) afin de couvrir le prix d’acquisition d’un masque jetable. La demande de remboursement se fait par l’intermédiaire de la note de frais relative au voyage en question. Il n’est pas nécessaire de fournir un justificatif d’achat du masque, le justificatif pour l’acquisition du billet suffit.

Les déplacements entre le domicile et le lieu de travail ou d’étude ne sont pas concernés par cette mesure de remboursement. Par contre, le remboursement peut aussi être demandé en cas de voyage professionnel à l’étranger pour les déplacements vers et dans les pays qui connaissent une obligation de port du masque.

Pour les cas urgents, par exemple en cas de rupture temporaire de l’offre dans les magasins, le Service des bâtiments, de l’environnement et de la sécurité possède un nombre limité de masques pouvant être mis à disposition des facultés et des services. Il est alors possible d’obtenir un masque par l’intermédiaire des régisseurs dans la limite des stocks disponibles.

Pays à risque élevé d’infection

Depuis le 6 juillet 2020, une obligation de quarantaine s’applique aux personnes entrant en Suisse en provenance d’un État ou d’un territoire avec un risque élevé d’infection.

La liste des États et territoires concernés figure dans l’ordonnance COVID-19 mesures dans le domaine du transport international de voyageurs, et est régulièrement mise à jour sur le site de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP):

La décision d’effectuer un voyage professionnel, académique ou d’étude dans ces pays est soumise à examen préalable au sens de la Directive concernant le séjour de membres de la communauté universitaire dans des zones à risque. Les pays et régions désignés par l’OFSP sont à considérer comme une zone orange, c’est-à-dire une zone déconseillée sauf raison impérative.

Les voyages privés ne sont pas concernés par la directive et peuvent être librement organisés en faisant preuve de la prudence nécessaire.

En cas de quarantaine imposée par les autorités suisses au retour d’une zone à risque, les collaboratrices et collaborateurs travaillent à distance ou prennent congé jusqu’à l’expiration de la mesure et la possibilité de revenir sur le lieu de travail. Le même principe vaut en cas de quarantaine imposée par le pays de destination.​

Si un-e étudiant-e se rend, sans raison impérative, dans un pays ou une zone à risque élevé d’infection figurant sur la liste OFSP, les facultés peuvent ne pas accepter comme une absence justifiée l’impossibilité de se présenter à un éventuel examen qui tomberait pendant la période de quarantaine à son retour.

Hotline cantonale en cas de symptômes

Tél. 032 886 88 80

 

Canton de Neuchâtel

www.ne.ch/coronavirus
 

Situation épidémiologique 
dans le canton de Neuchâtel 

Stades COVID-19

 

CoronaCheck
Evaluer votre risque
www.coronacheck.ch

Contenu mis à jour le 06.07.2020